Maroc

La justice sud africaine ordonne la saisie de la cargaison de l’OCP

La justice sud-africaine a de nouveau rendu un jugement en faveur des séparatistes, plus de 9 mois après la saisie d’une cargaison de 500 000 tonnes de cargaison d’OCP. Pour des sources proches du dossier, « Ce jugement était prévisible, et ne change en rien le statut légal de la cargaison qui a été victime d’un acte de piraterie puisqu’elle n’est pas arrivée à destination ».

Le premier verdict rendu en mai 2017 avait renvoyé le dossier pour un jugement dit « de fond », ce qui n’a rien ôté dans le caractère nettement politique de ce procès artificiel qui vise à doter les séparatistes d’un début de jurisprudence favorable à leurs thèses. « Cela fait 9 mois qu’ils essaient de trouver un acquéreur, mais en vain, car la cargaison est la propriété d’OCP », ajoute la même source.


Le groupe marocain ne voit pas l’utilité de répliquer à la nouvelle sentence, pour le moment, en raison des allégations fallacieuses qui ont servi pour base à ce jugement qui rompe avec le droit et les coutumes de la sécurité maritime au niveau international. La saisie conservatoire prononcée par la justice sud-africaine se trouve également en contradiction avec les principes de la compétence juridictionnelle dans de telles affaires et risque par conséquent de faire obstruction aux conclusions de plusieurs organismes internationaux indépendants à propos de l’application par le Maroc du cadre onusien relatif à l’exploitation des ressources naturelles.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page