Maroc

L’opération «Aïd Al Adha 1439» pour une fête sans problèmes

L’approche de la fête religieuse d’Aïd Al Adha constitue un moment particulier pour l’ensemble des ménages marocains, que ce soit en termes de changements des habitudes ou en termes de contraintes, notamment pécuniaires. C’est également un moment important pour le ministère de l’Agriculture qui mobilisent les différentes instances qui en dépendent pour assurer une fête sans dégâts. Focus sur l’opération Aïd Al Adha 1439, lancée aujourd’hui par le ministère.

 

À quelques jours d’Aïd Al Adha, le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime du développement rural et des eaux et forêts a rassemblé les dirigeants de ses diverses instances afin de parer à d’éventuels problèmes sanitaires liés à cette fête religieuse. Dans ce cadre, l’opération Aïd Al Adha 1439 est lancée en partenariat avec la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR), et avec le ministère de l’Intérieur, visant le suivi et la traçabilité des ovins et caprins destinés à l’abattage à cette occasion et l’orientation du consommateur. 


Les composantes de l’opération

Lancée en partenariat avec les différentes parties prenantes, notamment la Direction du développement des filières de production (DDFP), l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), l’Office national du conseil agricole (ONCA), en plus des associations des professionnels, cette opération a visé, dans un premier temps, l’identification gratuite des ovins et caprins permettant d’identifier plus de 6 millions de têtes. En plus, elle a permis le renforcement du contrôle sanitaire pour éviter l’utilisation des produits interdits dans l’alimentation des animaux, et ceci à travers, entre autres, la mise en place de deux plateformes informatiques pour la base de données des ovins et des caprins identifiés et l’orientation du consommateur sur les points de ventes modèles, ainsi que la sensibilisation des éleveurs sur les bonnes pratiques d’élevage.

Dans un second temps, le ministère a procédé à l’installation de 21 souks temporaires pour renforcer les structures de commercialisation des animaux identifiés de l’Aïd. En sus, une large campagne de formation et de sensibilisation est lancée au profit des professionnels de la filière. Baptisée «Guezar Diali», cette première expérience, unique en son genre à l’échelle nationale, consiste à former environ 3.000 professionnels (abatteurs et aides-bouchers) en matière de bonne pratique sanitaire et d’hygiène lors de la préparation des carcasses de l’Aïd.

Une campagne grand public

Dans la foulée des mesures draconiennes prises par les différentes parties prenantes afin de garantir le bon déroulement de la fête, une campagne de sensibilisation qui intéresse, cette fois-ci, le grand public est également lancée. Ainsi, des guides de bonnes pratiques d’achat, d’abattage et de préparation des carcasses de l’Aïd, sont diffusés auprès des consommateurs.

Et des boucles d’oreilles !

Afin d’assurer la qualité du cheptel destiné à l’abattage à l’occasion de l’Aïd Al Adha et déclencher des poursuites contre les contrevenants, la FIVIAR a procédé, en collaboration avec les autres parties prenantes, à la pose de boucles et à l’enregistrement des éleveurs engraisseurs. «Cette opération concerne 6 millions de têtes d’ovins qui seront commercialisées à l’occasion d’Aïd Al Adha, avec pour objectif d’identifier les bétails indemnes et qui répondent aux critères imposés par les différents acteurs du secteur», explique M’Hammed Karimine, président de la FIVIAR. Et d’ajouter : «Les moutons ne portant pas la boucle d’oreille sont donc non-identifiés et il ne faut pas les acheter».

Suite à la polémique relative à l’achat des boucles d’oreilles destinées à l’identification des têtes d’ovins sans recourir à un marché public, M’Hammed Karimine a confirmé que la FIVIAR a été en charge de cette acquisition. «La FIVIAR est une fédération privée et donc l’acquisition des boucles d’oreilles ne requiert pas la soumission aux dispositions des marchés publics», a-t-il expliqué.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page