Maroc

L’ANP étudie l’emprunt obligataire

Pour financer une partie de son plan d’investissement quinquennal, l’Agence nationale des ports compte recourir à une émission obligataire sur le marché marocain, portant sur 500 MDH.

L’Agence nationale des ports (ANP) envisage un emprunt obligataire de 500MDH sur le marché national. Cette levée s’inscrit dans le cadre du financement du plan d’investissement 2016-2020 qui porte sur 8,3 MMDH, dont plus de 1,8 MMDH au titre de l’année 2016. La levée représente ainsi 27% du budget de l’année en cours. Pour ce faire, l’Agence nationale des ports compte se faire accompagner par un conseiller financier dans l’étude et le choix des différents modes d’émission de cet emprunt obligataire. Il s’agira dès lors  de concevoir un business plan permettant l’optimisation du mode de financement envisagé ainsi que son placement et la gestion de ses titres.

Timing opportun
Le recours au marché local permettrait à l’ANP de limiter son exposition au risque de change dans le cas d’un recours à un financement à l’international. De même, il lui permettrait d’optimiser son coût d’endettement compte tenu du contexte actuel de baisse des taux sur le marché de la dette privée. Au-delà de cette levée, l’ANP souhaite asseoir un positionnement clair en tant qu’émetteur régulier sur le marché obligataire. Une orientation qui laisse entendre que l’ANP n’écarte pas de recourir plus souvent à cette option pour financer sa mue dans le cadre de la stratégie de développement du secteur portuaire à l’horizon 2030. 

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page