Maroc

L’ADS appuie le small business

Après la clôture, en décembre 2017, du programme d’appui à l’entrepreneuriat féminin dans la région Souss-Massa, l’Agence de développement social (ADS), à travers sa coordination régionale implantée à Agadir, compte lancer un nouveau programme d’appui dédié, cette fois-ci, à l’entrepreneuriat vert en faveur des micro-entreprises. Le coût global du programme est estimé par l’ADS à 1,4 MDH. C’est l’Association Initiative Souss-Massa qui se charge de l’exécution des projets à travers un appui financier revêtant la forme d’un prêt d’honneur sans garantie et sans intérêt aux porteurs de projet. En attendant le lancement de cette nouvelle action, le bilan du programme d’appui à l’entrepreneuriat féminin, étalé sur 3 ans, a permis de financer 48 projets alors que l’objectif initial était de créer 40 micro-entreprises féminines dans la région.

Sur le plan financier, le montant accordé aux TPE frôle les 3 MDH avec la mobilisation d’un budget supplémentaire après le lancement de ce programme, sachant que le budget initial a été fixé à 2,5 MDH lors de son lancement en décembre 2014. Selon la coordination régionale de l’ADS, l’ensemble des projets, qui ont généré plus de 162 emplois, soit une moyenne de 3 à 4 postes par TPE, appartiennent au secteur de l’artisanat et aux services et, dans une moindre mesure à l’éducation, à la santé ainsi qu’au secteur de la restauration. De l’avis, toujours, de l’ADS, les porteuses de projets ont bénéficié d’une formation d’accompagnement composée de 10 modules de formation qui sont dispensés aux entrepreneuses. Ils portent essentiellement sur la comptabilité des entreprises, les aspects juridiques et formalités de création des entreprises, le marketing et les techniques de communication, le Code de commerce, les relations bancaires et bien d’autres. Par ailleurs, la très petite entreprise est une composante essentielle du tissu entrepreneurial régional et national. Selon l’ADS, plus de 98% des TPE offrent un emploi à plus de 75% de la main-d’œuvre.


Toutefois, le small business est confronté à plusieurs difficultés, en l’occurrence l’insuffisance des capacités managériales, l’accompagnement post-création et la difficulté d’accès au financement. C’est pourquoi la solution la plus pertinente au niveau de la région Souss-Massa a été de dépasser cette contrainte et d’octroyer des prêts d’honneur sans intérêt et sans garantie au profit des TPE, dans le cadre d’un comité d’agrément organisé par l’association Initiative Souss-Massa en présence de l’ADS et d’autres partenaires publics et privés, pour appuyer cette catégorie d’entreprises. Selon une étude du ministère chargé des Affaires économiques et générales, la TPE représente 60,1% des actifs alors que 92,7% des TPE emploient moins de 3 personnes, pour un chiffre d’affaires annuel d’environ 180.559 DH.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page