Maroc

«Je rêve de jouer pour spielberg»

Ahlam Zaïmi : Actrice

Elle est la star du téléfilm «Al hayat Saida». Elle pourrait être la Eva Longoria, la Christina Milian ou l’Alyssa Milano marocaine tellement elle est pétillante et fraîche, mais elle est Ahlam Zaimi, bien déterminée à se frayer une place au soleil. Découverte. 

Le public la connaît grâce au téléfilm : «Al hayat Saida», sur le modèle de «scènes de ménage» ou «famille formidable» où les téléspectateurs suivent la vie de trois couples improbables et décalés. Ahlame Zaimi joue la jeune bobo moderne qui partage sa vie avec un certain Mourad Zaoui, mais ce n’est pas tout puisque depuis 2 ans, la jeune actrice enchaîne les tournages et les projets comme piquée par la seringue du cinéma ! Elle est en ce moment même en plein tournage de la nouvelle série «Hyati» de l’orignal et pour le moins talentueux : Yassine Fenane avant de présenter son premier long métrage qui sort dans quelques semaines :
«Désespoir» de Mohamed Ismail. L’actrice partage l’affiche avec Fehd Benchemsi, Omar Lotfi et Farah Fessi, histoire de rattraper le temps perdu. En effet, après des études de marketing, Ahlam Zaimi avait construit sa carrière autour de l’hôtellerie. «J’ai tout quitté après 8 ans en hôtellerie. Un choix que je ne regrette pas car j’avais fait le tour a en presque perdre la motivation. Et en même temps en prenant cette décision, c’était une occasion pour moi de me libérer et de me consacrer entièrement au métier d’actrice», confie l’actrice en herbe qui se révèle dans son nouveau métier. «Contre toute attente, c’est en étant sur le set et en jouant dans ma première série que j’ai compris que j’aimais être actrice et on dit souvent que c’est la caméra qui doit t’aimer pour faire ce métier. Pour être plus exacte, je dis que c’est une histoire d’amour qui est née de ce premier set.


La caméra, je ne la voyais même pas et les gens autour de moi était inexistants pour donner place à mon personnage que je faisais vivre loin de Ahlam et de sa petite vie». Et pourtant, tout a commencé par hasard, poussée par sa curiosité et sa soif de découvrir autre chose, mais quand elle arrive sur le plateau, c’est la révélation. «J’avoue que mon premier projet était pour moi plus un défi ou une nouvelle expérience que je tentais par curiosité. Cela ne veut pas dire que je l’ai pris à la légère, mais disons que je ne me projetais pas plus que ça. C’est à ce moment là qu’est né le rêve.

Celui de faire une carrière dans le cinéma et comme pour tout rêve qui se respecte, il fallait se donner les moyens pour le réaliser et donc prendre mon courage à deux mains et me lancer dans cette nouvelle aventure !». Rattrapée par son destin et par une passion cachée, Ahlam Zaimi découvre son talent, se familiarise avec et l’apprivoise jusqu’à se rendre compte que jouer la comédie est une façon pour elle de s’exprimer, s’échapper, le tout avec justesse en puisant tout ce qu’elle a en elle d’énergie. «Être actrice est aussi une belle expérience humaine où tu dois gérer ton stress et te soumettre à une discipline stricte qui nécessite souvent de devoir faire des sacrifices pour mener à bien ton projet», ajoute celle qui est inspirée par des références comme Charlize Theron dans «Monster» ou Woody Allen.

Elle n’hésite pas à avouer qu’elle se voit un jour jouer avec Steven Spielberg mais pas avant de continuer son chemin, de travailler rigoureusement et de construire. L’actrice ambitieuse, mais qui a la tête sur les épaules est partisane du «doucement mais sûrement» car la patience est vertu. «Pour accepter un rôle, il faut que je puisse m’y projeter, que le scenario tienne la route et je reconnais ceci à la première lecture car s’il est bon et passionnant, je ne m’arrête pas jusqu’à ce que je découvre la fin. Le réalisateur joue un rôle important pour mettre en jeu tout ca et pousser ma motivation jusqu’au bout», conclut-elle. À bon entendeur. 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page