Maroc

Istiqlal : un congrès extraordinaire pour un changement ordinaire

 

Le parti de l’Istiqlal (PI) vient d’adopter à l’unanimité la modification de deux articles de ses statuts. Le terrain est ainsi balisé devant Nizar Baraka pour remplacer Hamid Chabat, devenu persona non grata, à la tête du parti d’Allal Fassi.

Lors d’un congrès exceptionnel tenu, aujourd’hui samedi 29 avril à Rabat, les Istiqlaliens ont décidé du changement des articles 91 et 54 des statuts de leur parti. Le rassemblement avait pour unique objectif de rectifier  l’article qui exigeait d’être membre du comité exécutif pour présenter sa candidature au poste de secrétaire général.

Fédérant autour de sa personne les sages du parti de la balance comme la majorité des membres du Conseil national, Nizar Baraka, l’actuel président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), se présente comme unique candidat capable de soigner les blessures de l’Istiqlal.

Ce congrès extraordinaire qui a été présidé par l’actuel secrétaire général du parti de la balance, Hamid Chabat, vient conclure une série conflits et de désaccords entre les Istiqlaliens. Pour permettre ce changement de statuts, il fallait les deux tiers des 3.000 militants de l’istiqlal, à savoir, 2000.

L’Istiqlal tiendra en mai, le mois prochain, son 17ème congrès ordinaire pour élire un nouveau secrétaire général.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page