Maroc

Indice de confiance : le moral des ménages remonte

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP), le moral des ménages marocains s’est amélioré au troisième trimestre de 2021, l’indice de confiance des ménages (ICM) s’établissant à 65,5 points, au lieu de 63 points enregistrés le trimestre précédent et 60,6 points une année auparavant.

Les résultats de la dernière enquête de conjoncture auprès des ménages réalisée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP), au titre du troisième trimestre de 2021 (T3-2021), révèlent une amélioration du moral des ménages. L’indice de confiance des ménages (ICM) s’est ainsi établi à 65,5 points, au lieu de 63 points enregistrés le trimestre précédent et 60,6 points une année auparavant. Calculé sur la base de sept indicateurs, quatre relatifs à la situation générale et trois à la situation propre du ménage, cet indice fait ressortir que 59,4% des familles déclarent, au titre du T3-2021, une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 22,7% un maintien au même niveau et 17,9% une amélioration. Alors que pour les 12 prochains mois, 24,4% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 41,8% à un maintien au même niveau et 33,8% à une amélioration. Le solde d’opinion relatif à cet indicateur s’établit à 9,4 points, enregistrant ainsi une amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il était, respectivement, à 0,2 point et -17,4 points. Le HCP fait aussi savoir que 84,2% contre 5,9% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à -78,3 points contre -69,8 points un trimestre auparavant et -82 points un an auparavant.


Par ailleurs, l’enquête révèle que 72,1% contre 10,1% des ménages considèrent, au T3-2021, que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables. Le solde d’opinion de cet indicateur est resté négatif avec -62 points enregistrant une amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année passée où il s’est établi, respectivement, à -65,6 points et -63,5 points. Elle indique aussi que 55,1% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 40,7% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 4,2% affirment épargner une partie de leur revenu. Le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté négatif, à -36,5 points contre -38 points le trimestre précédent et -31,5 points une année auparavant.

Situation financière dégradée
Concernant la situation financière, 55,1% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 40,7% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 4,2% affirment épargner une partie de leur revenu. Quant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 53,7% contre 5,7% des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée. Cette perception reste ainsi négative, avec un solde d’opinion de -48 points contre -50 points au trimestre précédent et -34 points au même trimestre de l’année passée. Quant au 12 prochains mois, 29,9% contre 14,8% des ménages s’attendent à une amélioration de leur situation financière. Le solde d’opinion de cet indicateur s’est ainsi établi à 15,1 points, contre 14,8 points au trimestre précédent et 11,9 points au même trimestre de l’année précédente. Par ailleurs, le HCP souligne la perception pessimiste de la capacité future des ménages à épargner. Au troisième trimestre de 2021, 14,8% contre 85,2% des ménages s’attendent à épargner au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion relatif à cet indicateur est resté négatif, à -70,4 points, au lieu de moins 67,2 points au trimestre précédent et -75,1 points le même trimestre de l’année passée.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page