Maroc

Idder Mounir : “De nouvelles normes marocaines sont en gestation» 

Idder Mounir
directeur général du Cluster des industries médicales (MMI)
Quels sont les enjeux de cet accord pour le développement du sourcing local de dispositifs médicaux Made in Morocco ?
Du côté européen, ils essaient de rapatrier la production d’une diversité de produits au plus près de l’Europe pour renforcer la sécurité d’approvisionnement, dans un contexte marqué par la hausse du coût de la logistique maritime, le manque de fiabilité du partenaire chinois et les différentes problématiques géopolitiques (fermeture du canal de Suez, guerre en Ukraine…).
Du côté marocain, nous sommes en plein développement de l’industrie du dispositif médical. Le marché marocain étant petit, l’objectif pour nous, industriels, est d’ouvrir de nouveaux marchés afin d’atteindre une taille critique, un seuil de rentabilité et une économie d’échelle sur les produits. A ce titre, le marché européen, et plus tard le marché africain et probablement le marché américain, nous offrent l’opportunité de gagner en amplitude.

 

Quels sont les engagements chiffrés des différentes parties prenantes du protocole d’accord signé le 21 juin ?
Je ne m’engagerais pas sur des chiffres. Ce que je peux vous dire, c’est que l’Union des hôpitaux pour les achats (UNIHA) est une centrale d’achat qui réalise un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros. Elle importe pour 300 millions d’euros de dispositifs médicaux.
Cette centrale achète pour un millier d’hôpitaux dont elle centralise les achats afin d’avoir des prix bas pour les différents hôpitaux. Ce que nous voulons cibler au début, c’est tout ce qui est simple. Des produits de classe I, c’est-à-dire des compresses, sparadraps, etc., et peut-être des produits de la classe II comme des seringues, des kits de perfusion, etc.

 


Peut-on avoir une idée sur les fournisseurs marocains concernés par cet accord ?
Les fournisseurs marocains seront bientôt divulgués. Nous avons une structure qui va s’occuper de répertorier tous les industriels, avec leurs différents produits.

 

Que faites-vous pour satisfaire vos acheteurs et établissements hospitaliers européens en termes de normes ? 
Au niveau du Cluster des dispositifs médicaux et de l’industrie médicale, nous sommes en train de développer des normes avec la Direction du médicament et de la pharmacie (DMP) et le ministère de l’Industrie, avec l’ Imanor pour avoir des normes marocaines qui soient en adéquation totale et superposables sur les normes européennes.

 

Modeste Kouamé / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page