Maroc

Hilale : «La conférence de Marrakech permettra à la migration de devenir plus sûre»

 

Le Maroc se félicite  à son tour, à l’image de l’Assemblée générale des Nations-Unies, du consensus construit autour du Pacte mondial pour des migrations sûres et dont le texte final a été endossé, vendredi à New York par l’Assemblée générale de l’ONU.


«Aujourd’hui est une journée historique pour les Nations-Unies. Ce jour où nous endossons le tout premier document des Nations-Unies traitant de la question de la migration dans tous ses aspects, restera gravé, non seulement dans les annales de l’ONU, mais également et surtout, dans les mémoires des 244 millions de migrants partout dans le monde», a souligné le représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale devant les représentants des Etats membres de l’Assemblée générale.

« Nous avons démontré au monde entier que les Nations-Unies sont capables de se mettre d’accord sur un sujet qui a toujours fait l’objet de profondes divergences (…) et prouvé qu’avec la volonté politique et l’ouverture d’esprit, le multilatéralisme peut résoudre les problèmes les plus délicats », a dit le diplomate marocain.

Ainsi pour Hilale, maintenant que ce processus est achevé, « nous devons nous tourner vers l’avenir pour consolider cet acquis ». Pour ce faire, trois points s’imposent, à savoir la préservation, la promotion et la préparation, a-t-il expliqué. Hilale a également plaidé pour que les Etats, ainsi que les autres acteurs, accordent leurs violons et prennent les mesures nécessaires pour que la mise en œuvre du Pacte commence juste après son l’adoption à Marrakech en décembre.

La conférence de Marrakech « n’a jamais été une fin en soi. Bien au contraire, elle sera le début d’un processus qui permettra à la migration de devenir plus sûre, plus ordonnée et plus régulière », a conclu l’ambassadeur marocain. L’initiative de négocier ce pacte remonte essentiellement à la crise migratoire en Europe en 2015 et à la Déclaration de New York sur les réfugiés et migrants du 19 septembre 2016.

Pour le chef de l’ONU, les migrants sont un « moteur remarquable de croissance », en cens qu’ils comptent pour plus de 250 millions de personnes dans le monde, représentent 3% de la population mondiale, et contribuent pour 10% au produit intérieur brut mondial.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page