Maroc

Hicham Bensaid Alaoui : “Les maux structurels de l’économie se sont exacerbés”

Hicham Bensaid Alaoui 
CEO – Allianz Trade au Maroc
A l’évidence, ce sont les TPME qui ont le plus souffert des effets de la crise. Quelle est votre lecture de la typologie du tissu économique national ?
Les maux structurels de notre économie n’ont pas été gommés d’un revers de main au cours des dernières années, bien au contraire. Parmi ces maux, une certaine absence d’investissement en Recherche et Développement, une sous-capitalisation parfois patente, une protection des créanciers gagnant certainement à être renforcée et une certaine surcapacité dans beaucoup de secteurs demeurent, entre quelques autres facteurs, autant d’éléments de fragilisation du tissu économique marocain.

 

Les délais de paiement représentent un facteur important dans la hausse des défaillances d’entreprises, que faire pour les réduire ?
Je répondrais en évoquant trois pistes. La première consisterait à réguler davantage en amont la thématique de la surcapacité dans de nombreux secteurs, afin d’inverser quelque peu les équilibres de forces entre un fournisseur et son client. La deuxième irait dans le sens d’une coercition accrue au titre des effets de commerce retournés impayés et, plus généralement, des délais de paiement anormalement longs, car si l’arsenal législatif a été renforcé dans ce sens, il n’en demeure pas moins que des effets de commerce non honorés ne semblent pas, dans une assez large mesure, perçus comme l’acte anormal et dangereux qu’ils devraient en toute logique représenter. Enfin, la troisième irait dans le sens d’un renforcement des capacités financières des entreprises, de différentes manières, qu’il s’agisse d’une obligation minimale de fonds propres ou d’un recours accru à des mécanismes de protection, dont l’assurance-crédit.

 

Vous avez mentionné que la hausse des défaillances s’accentue en 2023, comment amortir le choc ?
Les défaillances étant mécaniquement liées à la hausse des délais de paiement, les mécanismes sus-décrits permettraient, à mon sens, d’amortir très substantiellement ce choc important qui se profile à l’horizon.

 

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page