Maroc

Gestion des déchets ménagers: Fès exporte son expertise en Afrique

Le conseil communal de Fès a approuvé une convention de partenariat pour le financement et la réalisation d’un système de gestion des déchets ménagers dans la commune de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso.

La commune de Fès veut exporter son expertise en matière de gestion des déchets ménagers en Afrique. C’est ce qui ressort de la dernière session ordinaire de mai, où la commune a validé une convention de partenariat avec la commune de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) portant sur le financement et la réalisation d’un système de gestion des déchets ménagers.


Ce projet, qui est proposé par le comité de pilotage du Fonds africain d’appui à la coopération décentralisée internationale des collectivités territoriales, vise la mise en place d’un système participatif de gestion des déchets ménagers pour les résidents et utilisateurs des rives de la source «Marigot Houet» à Bobo-Dioulasso. Étalé sur 24 mois, son coût s’élève à 3,18 millions de DH, dont 999.911,32 DH seront mobilisés par la commune de Fès, et 1,875 MDH par la Direction générale des collectivités locales via le fonds africain. La commune bénéficiaire de Bobo-Dioulasso, quant à elle, débloquera 340.369,75 DH.

Selon le conseil communal de Fès, cette convention de partenariat, qui vise à contribuer à la gestion durable et participative des déchets ménagers pour préserver l’écosystème de la source, à travers la mise en place d’un système efficient et participatif, s’inscrit dans le cadre des relations entre le Maroc et le Burkina Faso, ainsi que les efforts visant le renforcement de la coopération entre les deux communes.

Il faut noter que la commune de Fès, appuyée par la société délégataire du Groupe Ozone Environnement & Services, a cumulé de longues années d’expérience, notamment dans le développement de systèmes de gestion et de tri des déchets ménagers.

En effet, la ville de Fès dispose d’une unité de tri automatique pour le traitement de déchets. Cette usine a nécessité un investissement de plus de 54 MDH, fruit d’un partenariat entre le Groupe Ozone Environnement & Services, la commune de Fès et la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE). Le centre de tri s’étend sur une superficie de 6 hectares avec une capacité de 300 tonnes extensible à 500 tonnes de déchets par jour, pour un taux de valorisation estimé à 28,2%.

Rappelons que le Comité de pilotage du Fonds africain d’appui à la coopération décentralisée internationale des collectivités territoriales avait décidé en janvier dernier de sélectionner les projets de 14 collectivités territoriales africaines. Ces projets relèvent de la Côte d’Ivoire (3), du Burkina Faso (3), du Sénégal (3), du Bénin (2), du Mali (1), du Cameroun (1) et de la Mauritanie (1), et ce, en partenariat avec les conseils régionaux de Souss-Massa, Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra et l’Oriental et les communes de Dakhla, Marrakech, Benguerir, Beni Mellal, Fès, Rabat et Al Hoceima.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page