Maroc

Gestion de syndic : ce qui doit vraiment changer au Maroc

Une vingtaine de sociétés (connues) spécialisées dans la gestion de la copropriété se partagent un marché juteux, de plusieurs millions de dirhams par copropriété, certaines profitant du vide juridique en la matière pour mener leurs activités dans la plus grande opacité. Mais l’Association marocaine de la copropriété (AMCOP)  est décidée à siffler la fin de la récréation.  De la tenue de la comptabilité à la gestion des dépenses et l’entretien des parties communes, des équipements et des installations techniques, les services...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Bouton retour en haut de la page