Maroc

Fisc : le Big Data, la redoutable nouvelle arme de la DGI

La Direction générale des impôts (DGI) a sensiblement intensifié la lutte contre les fraudeurs. En s’appuyant sur des données sociales, cadastrales, patrimoniales et bancaires, elle ne laisse désormais aucune chance aux contribuables peu scrupuleux. En plus de l’élargissement de la population fiscale, l’introduction du Big Data, dans la collecte d’impôt au Maroc, a eu une influence directe sur la performance des recettes fiscales. Début janvier 2020, à la surprise générale, la Direction générale des impôts (DGI) a annoncé le lancement...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Bouton retour en haut de la page