Maroc

Fès-Meknès : regain d’optimisme après la pluie

Après les pluies enregistrées dans la région Fès-Meknès, la campagne agricole 2020-2021 se déroule dans de bonnes conditions. Ces précipitations auront un impact positif sur les cultures automnales, notamment les céréales, l’oignon et les arbres fruitiers, ainsi que sur la sauvegarde de la nappe phréatique et les pâturages.

Les agriculteurs de la région de Fès-Meknès s’attendent à de bonnes perspectives agricoles en 2020-2021. Selon les responsables de la Direction régionale de l’agriculture (DRA), « la saison actuelle s’annonce prometteuse à la faveur des dernières précipitations qui auront un impact positif sur les cultures automnales, notamment les céréales, l’oignon et les arbres fruitiers, ainsi que sur l’utilisation de la nappe phréatique et les pâturages ». Le bon déroulement de cette campagne agricole contribue également à la création d’emplois et à l’augmentation de la production de légumes et de viande. Le Département de l’Agriculture a mis en place un programme d’assolement des principales cultures d’automne, tenant compte des disponibilités en ressources hydriques. Ce programme concerne les semences céréalières, les céréales, les légumineuses alimentaires, les cultures fourragères, les cultures sucrières et maraîchères dans toutes les régions agricoles du Royaume. Pour les cultures maraîchères, ledit programme vise, d’une part, à assurer un approvisionnement normal du marché intérieur et, d’autre part, à répondre à l’accroissement des exportations pour garantir l’équilibre entre l’offre et la demande de ces produits.


El Hajeb : les précipitations en hausse de 30%
Dans la province d’El Hajeb, les précipitations ont connu une hausse de plus de 30% par rapport à la campagne précédente. Les travaux du sol ont permis d’atteindre des taux satisfaisants avec une superficie totale de 92.660 ha, ainsi que la vente de plus 9.000 quintaux d’engrais sur les 12.909 disponibles de Sonacos. Quant à la situation des semis de céréales, la Direction provinciale de l’agriculture (DPA) d’El Hajeb fait état d’un taux de réalisation de 109% au mois de janvier, soit quelque 61.900 ha contre 56.750 ha programmés. Concernant les légumineuses et les fourrages, plus de 4.500 ha et 8.730 ha ont été plantés jusqu’en janvier 2021dans la province, soit des taux respectifs de 63% et 85%. Il faut noter que parmi les différentes cultures dans la province d’El Hajeb, l’oignon se trouve en pole position. Cultivé sur une superficie de 6.000 ha à El Hajeb et 11.600 ha sur l’ensemble de la région de Fès-Meknès, cette culture constitue 41% de la superficie totale nationale, avec une production de près de 454.600 T, soit 62% de la production nationale.

Les superficies cultivées en blé dur ont atteint 100% à Taounate
Dans la province de Taounate, les pluies ont favorisé l’amélioration des conditions de croissance des cultures et des arbres fruitiers. Elles ont également renforcé la cadence du labour et du semis et permis d’accroître la demande d’achat des semences. La moyenne des précipitations pluviométriques était de 5 mm en septembre dernier, 12 en octobre, 93 en novembre, 290 décembre et 581 mm en janvier, soit une moyenne accumulée des précipitations de 636,5 mm. Ces conditions favorables ont encouragé les agriculteurs à l’achat de semences, dont les ventes ont atteint plus de 100% de la quantité disponible en blé dur et orge, et 95% pour le blé tendre. S’agissant du suivi de la culture des céréales, dans les zones Bour, la DPA relève que le taux de traitement des superficies cultivées en blé dur a atteint près de 100% de la superficie programmée durant la campagne agricole actuelle. Ce taux était d’environ 80% pour le blé tendre et 66% pour l’orge. Notant que les zones cultivées, à travers la technique du semis direct, s’élève à 850 ha pour la saison agricole actuelle. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page