Maroc

Fès-Meknès: Pourquoi les cas de coronavirus sont-ils montés en flèche ?

En moins de 4 jours, la région Fès-Meknès a connu un accroissement exponentiel du nombre de cas d’infection en enregistrant 114 cas.

Entre le 11 et le 14 avril, le nombre de cas est passé de 180 à 294 cas. Parmi ces 294 cas enregistrés depuis la propagation du virus (jusqu’au 14 avril à 23h), on trouve que la ville de Fès se positionne en première place avec 50% des cas de contamination dans la région. Elle est suivie par Meknès avec 27% puis Taza avec 13% et Ifrane avec 5%.


Pour ce qui est de l’évolution des cas, la ville de Fès est passée de 13 cas au 25 mars à 149 au 14 avril. Alors que durant la même période, la ville de Meknès est passée de 45 à 80 cas, ce qui explique le degré d’engagement des autorités des deux villes ainsi que des citoyens dans l’application des mesures de confinement. Dans ce cadre, il faut préciser que la ville de Meknès a pu maîtriser la pandémie grâce à la mise en quarantaine de certains quartiers, le traitement des patients et la vigilance. Ce qui rend la situation si préoccupante à Fès, c’est l’augmentation en flèche des cas dans la ville.

En effet, cette dernière est passée de 80 cas, le 12 avril, à 95 au 13 avril puis 149 au 14 avril. Cette augmentation du nombre de cas d’infection est expliquée par l’apparition de plusieurs foyers épidémiques dans différents coins de la ville. Mardi dernier, une cinquantaine d’employés d’un centre commercial à Fès (Carrefour Borj Fès) dont la plupart sont des chefs de rayons et des membres de l’équipe de sécurité ont été diagnostiqués porteurs du Covid-19. Plusieurs autres personnes présentant des symptômes seraient également en attente des résultats du test.

La propagation du virus au niveau de ce centre commercial a semé la panique auprès des citoyens, surtout les visiteurs réguliers du centre. Le même jour (mardi), les autorités de la ville ont évacué les salariés d’un centre d’appels situé sur le boulevard des FAR à proximité du quartier Doukkarat. D’après quelques salariés, au moins deux personnes qui travaillaient au centre ont été diagnostiquées porteuses du virus et d’ autres personnes ont déclaré qu’elles ressentaient des symptômes depuis quelques jours.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page