Maroc

Fès-Meknès : l’infrastructure sanitaire renforcée

L’infrastructure sanitaire dans la Région Fès-Meknès a été renforcée par de nouvelles structures édifiées dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de la Santé et de la protection sociale et le Programme de réduction des disparités territoriales et sociales (PRDTS).

Dans le cadre de la restructuration du système national de santé, le ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, a procédé, mardi dernier, dans la commune de Ain Chkef, province de Moulay Yaâcoub, à l’inauguration et au lancement de nouvelles structures destinées au renforcement de l’offre de santé et au rapprochement des services de la population.


Il s’agit, notamment, de l’inauguration d’un «Centre de diagnostic de la tuberculose et des maladies respiratoires» et d’un «Espace santé jeunes», ces deux structures médicales étant construites sur une superficie globale de 2.800 m².

«Ces deux projets s’inscrivent dans le cadre de la politique de proximité et de la stratégie adoptée par le ministère, et destinée à rapprocher les soins médicaux des populations, conformément aux hautes orientations Royales, l’objectif étant d’offrir de meilleures prestations de soins de santé, et de réduire le temps et le coût de ces soins pour les citoyens», a précisé le ministre, lors de la cérémonie d’inauguration des deux centres.

À noter que le «Centre de diagnostic de la tuberculose et des maladies respiratoires» a été construit dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de la Santé et de la protection sociale, et le Programme de réduction des disparités territoriales et sociales (PRDTS) pour une enveloppe budgétaire de l’ordre de 5,2MDH.

Le centre est équipé également de matériel biomédical et logistique moderne, portant sur la détection et le diagnostic précoces de la tuberculose et la prise en charge et le suivi des patients atteints de tuberculose et de maladies respiratoires.

Le ministère a affecté à ce centre un staff médical composé d’un médecin spécialiste des maladies respiratoires et de la tuberculose et d’un médecin généraliste, en plus du personnel infirmier, technique et administratif. Cette nouvelle infrastructure médicale permettra d’améliorer de façon notable les services de santé au profit de la population de la province et des zones avoisinantes.

S’agissant de «l’Espace santé jeunes», il a été également réalisé dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de la Santé et de la protection sociale et le PRDTS, pour un coût de 3 MDH. Cet espace médical, équipé de matériel de haute qualité, est composé d’un espace d’accueil et d’orientation, de salles de consultations  et de soins, de médecine générale, de consultations spécialisées, de médecine bucco-dentaire, d’une salle d’ophtalmologie, d’une salle de soins infirmiers et de dépistage du SIDA, d’un espace d’écoute et de sensibilisation, d’une médiathèque, d’une pharmacie, outre un espace sportif et d’autres dépendances.

Elle sera dotée de ressources humaines qualifiées lui permettant d’assurer ses missions de manière efficiente. Il faut préciser que cette structure, qui cible les jeunes, scolarisés ou non, de la province de Moulay Yaâcoub, dont l’âge varie entre 10 et 25 ans, vise à contribuer à l’amélioration de la santé des jeunes et des adolescents, en leur offrant des services de santé adéquats, notamment les services médicaux, l’écoute, le soutien psychologique, la sensibilisation et l’orientation.

Les activités de sensibilisation de cet espace portent sur une panoplie de maladies, dont le sida, la tuberculose, le diabète, le tabagisme, l’hygiène ,  la santé scolaire et la prévention des accidents de la circulation.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page