Maroc

Fès-Meknès : la région se prépare à recevoir ses vaccins

Les préparatifs pour le lancement de la campagne de vaccination contre la Covid-19 dans la Région Fès-Meknès sont sur les rails. Pour assurer la réussite de cette opération, la Direction régionale de la santé a annoncé la mobilisation de quelque 2.500 professionnels de santé.

Dans l’attente de la réception des premières doses du vaccin anti-Covid-19, les autorités de la Région Fès-Meknès sont à pied d’œuvre pour lancer l’opération de vaccination. Dernièrement, les autorités chargées de la supervision de l’opération de vaccination ont entamé les préparatifs pour cette action d’envergure, à travers la création d’un comité de pilotage, présidé par le wali de la région. Le comité a entamé ses travaux par une visite à l’entrepôt, mis en place et équipé par le ministère de la Santé, pour stocker les doses de vaccin. Les responsables se sont enquis des préparatifs de la Direction régionale de la santé (DRS) et du dispositif nécessaire pour recevoir les doses de vaccin contre la Covid-19, tels que les entrepôts de stockage, les chambres froides, les réfrigérateurs et les sacs isolants thermiques. En parallèle, les responsables de la DRS à Fès-Meknès ont annoncé la mobilisation de quelque 2.500 professionnels de santé dans la région pour assurer l’organisation de la campagne de vaccination. En effet, plusieurs médecins, infirmiers, cadres administratifs, techniciens et assistants devront assurer les opérations de vaccination, d’enregistrement et de gestion des données, ainsi que le suivi et l’évaluation du bon déroulement de cette opération. Celle-ci nécessite également l’organisation de centres de vaccination fixes et mobiles. À cet égard, la DRS a prévu plusieurs centres de vaccination, en tant qu’unités annexes aux centres de santé urbains et ruraux, ce qui va leur permettre de fournir des services «fixes» et «itinérants». Les équipes médicales vont ainsi se déplacer vers les hôpitaux, les usines, les administrations, les cités universitaires, les établissements pénitentiaires et les zones éloignées pour administrer le vaccin.


Pour assurer la réussite de cette opération, la DRS a mis en place 1.652 points de vaccination, dont 431 fixes et 1.221 itinérants. Concernant la répartition des points de vaccination fixes, on en dénombre 41 dans la préfecture de Fès, 64 à Meknès, 94 à Taza, 25 à El Hajeb, 33 à Sefrou, 75 à Taounate, 27 à Moulay Yacoub, 31 à Ifrane et 41 à Boulemane.

Pour les points de vaccination mobiles, ils sont au nombre de 1.221 répartis entre Fès (211), Meknès (112), Taza (212), El Hajeb (109), Sefrou (114), Taounate (255), Moulay Yacoub (81), Ifrane (150) et Boulemane (112). Il faut rappeler que la vaccination prévue en deux temps, soit deux doses séparées de 21 jours, ciblera les agents en première ligne, notamment le personnel de santé, les autorités publiques, les services de sécurité et le personnel de l’Éducation nationale. Elle concernera par la suite les autres catégories de citoyens en fonction de leur âge. Afin d’assurer la gestion de cette campagne nationale, un système informatique a été adopté pour permettre l’inscription préalable et la prise de rendez-vous, sachant que l’inscription est automatique pour les porteurs de la Carte d’identité nationale ou du titre de résidence. Au niveau territorial, la stratégie du ministère prévoit la mise en place d’une commission technique conjointe où sont représentés les ministères de l’Intérieur et de la Santé, laquelle commission se réunira de manière périodique pour préparer l’opération et vérifier ses aspects opérationnels. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page