Maroc

Est-ce la fin des sociétés-écrans au Maroc ?

Le décret d’application de la loi anti-blanchiment donne un délai de trois mois aux entreprises afin de déclarer leur(s) bénéficiaire(s) effectif(s) dans un registre central. Le Maroc se met ainsi en conformité avec les normes GAFI. Est-ce la fin des montages s’appuyant sur des sociétés-écrans et les «hommes de paille» derrière lesquels se cachent les vrais propriétaires ? Ce qui est certain, c’est que la mise en conformité du droit marocain avec les normes «GAFI» de lutte contre le blanchiment...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Bouton retour en haut de la page