Maroc

Erasmus+. Les 20 étudiants marocains admis ont rencontré l’ambassadrice de l’UE

Crise sanitaire oblige, cette rencontre s’est déroulée de manière virtuelle, la semaine dernière. L’occasion pour Claudia Wiedey, ambassadrice de l’Union européenne de dire aux étudiantes et étudiants marocains, qui composent la plus grande promotion jamais atteinte par le royaume depuis sa participation au programme Erasmus+, qu’ils sont des privilégiés.

Les vingt étudiantes et étudiants marocains de plusieurs régions du Maroc, récemment admis dans des universités européennes avec la bourse d’excellence «Master Commun Erasmus Mundus» du programme Erasmus+ ont rencontré, Claudia Wiedey, l’ambassadrice de l’Union européenne au Maroc, la semaine dernière. Crise sanitaire Covid-19 oblige, cela s’est passé à travers une cérémonie virtuelle qu’elle a organisée en leur honneur avant leur départ. L’occasion pour l’ambassadrice de l’Union européenne de déclarer: «Je félicite les 20 nouveaux boursières et boursiers d’avoir été sélectionnés pour la plus compétitive des bourses de notre programme d’échange et de mobilité Erasmus+.


Une bourse Erasmus est une occasion incroyable pour les jeunes du même âge et issus de cultures différentes de se familiariser et de découvrir ce qu’ils ont beaucoup en commun. Étudier ensemble, échanger, vivre ensemble est la plus grande école de la vie et le meilleur enseignant d’ouverture, de dialogue et de respect. C’est la seule manière de permettre d’accepter nos différences respectives et de découvrir notre interdépendance».

Et de leur rappeler qu’ils sont des privilégiés puisqu’ils vont avoir l’opportunité de vivre et d’étudier dans au moins deux pays européens avec une prise en charge complète de leurs frais d’études et de logements. Cette rencontre était aussi l’occasion pour les nouveaux boursiers et boursières d’en savoir un peu plus sur ce qui les attend. En effet, si la situation sanitaire n’a pas permis à Claudia Wiedey de les rencontrer en personne pour la traditionnelle réception annuelle des boursiers Erasmus, cette session en ligne a permis d’échanger sur cette opportunité unique qu’est Erasmus+.

Le plus grand nombre d’étudiants marocains jamais sélectionnés
Ce programme a largement contribué à l’internationalisation de l’enseignement avec son large éventail d’offres de bourses et d’opportunités de mobilité. Avant, seuls «quelques privilégiés» suffisamment aisés avaient la possibilité d’étudier à l’étranger. Le programme a ouvert cette porte à des millions de personnes qui, en d’autres circonstances, n’auraient pas eu cette chance.

Et cette année, les étudiantes et étudiants marocains ont vraiment sauté sur l’occasion. Résultat: c’est le plus grand nombre d’étudiants marocains jamais sélectionnés pour une même promotion depuis l’ouverture du programme au Maroc. Cela indique la place croissante des universités marocaines dans le réseau international d’enseignement supérieur. À signaler que les 20 nouveaux boursiers sont originaires d’Agadir, Agdez, Béni Mellal, Fès, Marrakech, Meknès, Tanger, Tétouan, Oujda et Settat. Ils se préparent à rejoindre, dans quelques semaines, leurs nouvelles universités en Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Malte, Pologne, Portugal, Royaume-Uni et Suède après avoir réussi une rigoureuse sélection au titre de l’appel à candidatures de 2021.

50 étudiants marocains admis depuis 2014
À noter que depuis le lancement du programme Erasmus+ au Maroc en 2014, plus de 50 jeunes marocaines et marocains ont reçu la bourse d’excellence «Master commun Erasmus Mundus». Cette bourse, une des plus compétitives parmi les bourses de mobilité du programme Erasmus+, comprend au moins deux périodes d’études dans au moins deux pays différents et pour différents parcours d’étude. Abdelaziz El Gueroua, expert en développement rural, un des premiers lauréats marocains de cette bourse raconte à propos de son séjour en Espagne et en France: «Cette expérience Erasmus est l’une des meilleures et des plus belles expériences de ma vie. Ma vie a radicalement changé vers le meilleur après ce parcours».

À signaler que l’aventure Erasmus a démarré il y a plus de trente ans en Europe, pour permettre aux étudiants d’un État, membre de l’Union européenne, d’étudier dans une autre université européenne. Elle s’est peu à peu ouverte à d’autres pays, dont le Maroc en 2003, et les actions se sont progressivement diversifiées. Erasmus+, est le programme de l’UE pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport. C’est un des programmes phares de l’Union européenne, synonyme de jeunesse et d’ouverture sur le monde entier. Outre les bourses d’excellence, Erasmus + c’est aussi des bourses de mobilité pour les jeunes, qui vont dans les deux sens.

Plus de 1.000 Marocains, pour la moitié étudiants et pour l’autre moitié des enseignants et personnels administratifs, se rendent chaque année dans des universités européennes pour des séjours allant d’une semaine à 12 mois. Dans l’autre sens, 500 Européens sont accueillis par les établissements d’enseignement supérieur marocains. Il y a aussi le programme «Virtual Exchange» qui permet à des étudiants d’expérimenter le dialogue interculturel grâce à une plateforme en ligne permettant de discuter avec d’autres jeunes de problématiques communes. Cette action permet de consolider la culture numérique, tout en s’appuyant sur des outils pédagogiques digitaux et en favorisant le développement de l’esprit critique.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page