CarrièreMaroc

Entretien avec Yasmine Benamour, administrateur-directeur général du Groupe HEM Business School

La 21e édition de l’Université citoyenne, concept soutenu par la Fondation HEM, s’est achevée avec un bilan satisfaisant. En fait, en cette année 2018, ils étaient 6.000 personnes à s’être inscrits à un cycle de 9 séminaires pluridisciplinaires, organisé dans 8 villes marocaines pour faire bénéficier, in fine, à 700 d’entre eux d’un certificat d’auditeur délivré par HEM Business School. Cette année a été également particulière par l’organisation de la 1re édition de l’Université citoyenne spécial enseignants du secondaire à Casablanca. Dans cet entretien, Yasmine Benamour, administrateur-directeur général du Groupe HEM Business School nous livre plus de détails.

 
Leseco.ma : Quels sont les objectifs de votre cycle l’Université citoyenne ? 


Yasmine Benamour : L’Université citoyenne est aujourd’hui portée par la Fondation HEM. Il s’agit d’un cycle de 9 séminaires pluridisciplinaires, ouverts à tous, gratuitement et sans aucun prérequis. Les participants qui assistent à plus de 80% des séminaires obtiennent un certificat d’auditeur. L’Université citoyenne est aujourd’hui organisée dans 8 villes marocaines simultanément à Casablanca, Rabat, Marrakech, Tanger, Fès, Oujda, Tétouan et Agadir. Par ailleurs, nous avons lancé cette année un cycle spécial enseignants dans la ville de Casablanca et ceci en partenariat avec le mouvement associatif «Les citoyens». L’Université citoyenne spécial enseignants a pour but de traiter des problématiques vécues au quotidien par les enseignants du secondaire tout particulièrement et les acteurs du système éducatif de manière générale. Également ouverte au public à titre gracieux, cette édition spéciale donne la parole à des experts en éducation, des acteurs du terrain et des coachs en développement personnel et professionnel qui partagent avec les auditeurs leurs connaissances approfondies des enjeux liés à l’éducation au Maroc.

Quel bilan dressez-vous de cette 21e édition de l’Université citoyenne ? 

L’édition 2018 s’est très bien passée. C’est au total plus de 65 cours-séminaires qui ont été organisés avec des intervenants, professeurs et experts de haut niveau durant les 3 derniers mois. Nous avons eu plus de 6.000 inscrits sur notre site web et nous allons octroyer près de 700 certificats d’auditeurs cette année. Pour ce qui est de l’Université citoyenne spécial enseignants, le programme a été très bien accueilli. Nous avons été, en moyenne, une centaine de personnes présentes à chaque séminaire ; ce qui est excellent pour une première édition et tout à fait encourageant. 

Quelles sont les thématiques qui ont suscité le plus d’intérêt chez les participants ? 

Pour rappel, les séminaires de l’Université citoyenne sont répartis entre 3 grandes thématiques : «Pensée & société», «Management & économie», «Institutions & vie politique». Elles ont toutes un certain succès et c’est justement la variété des intervenants et des sujets qui font l’intérêt de ce cycle. 

Quelles sont vos perspectives pour l’année 2019 ? 

Nous reconduirons nos cycles d’Université citoyenne l’an prochain dans les différentes villes. Nous souhaitons également reconduire l’Université citoyenne spécial enseignants et même élargir ce cycle à d’autres villes pour en faire profiter davantage d’enseignants du secondaire et ceci bien évidemment aussi bien pour des lycées publiques que privés.

 

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page