Maroc

Dakhla proclamée ville de la paix et de la tolérance

La ville de Dakhla a été proclamée ville de la paix et la tolérance au titre de 2022, a annoncé, vendredi, le président du Conseil global pour la tolérance et la paix (GCTP), Ahmad Bin Mohammed Al-Jarwan.

S’exprimant à la séance de clôture des travaux de la 10è session du Parlement global pour la tolérance et la paix, M. Al-Jarwan a indiqué que la tenue à Dakhla de cette session vient souligner la nécessité d’une action internationale conjointe et d’une coopération parlementaire à différents niveaux, en vue de promouvoir la culture de tolérance, de paix, d’amitié, de fraternité et de coexistence pacifique dans les différentes communautés de par le monde, notant que la satisfaction des besoins fondamentaux de tous les peuples du monde est une condition sine qua non pour assurer la stabilité, le développement et la paix.

Il a également appelé le Parlement global pour la tolérance et la paix à former d’urgence une équipe de parlementaires spécialisés pour élaborer des recommandations sur la sécurité alimentaire mondiale, dont la mission est d’établir des liens de communication avec les institutions de la communauté internationale pour garantir les besoins des pays les plus impactés par les crises politiques et économiques.

M. Al-Jarwan a aussi mis en exergue le rôle des institutions, organisations internationales, établissements d’enseignement et des épris de paix dans le monde dans la consécration des nobles objectifs humanitaires, faisant remarquer que le moment est opportun pour unifier les efforts de ces organismes, en vue d’enraciner la culture de tolérance et de paix dans les programmes de ces organisations et les programmes d’enseignement à travers le monde.

En outre, il a noté que le Master en tolérance et paix, lancé par l’Assemblée générale du Conseil, revêt une importance particulière partant du fait qu’il contribuera à établir un avenir plus sûr et tolérant pour les générations actuelles et futures.

Le président du GCTP a également rappelé que cette session a été marquée par les réunions du bureau et des commissions internes du Parlement global pour la tolérance et la paix, notant que cette session a connu la participation d’environ 80 parlementaires du monde entier qui se sont penchés sur nombre de sujets portant sur les moyens de renforcement de la tolérance et la paix, ainsi que l’examen du soutien dédié à la sécurité alimentaire mondiale, les énergies et le climat.

Le Conseil a pu, au cours de cette session, mettre en place des mécanismes d’action et des recommandations susceptibles de répondre aux aspirations des peuples du monde en termes de sécurité alimentaire, de développement durable, de sécurité, de stabilité et de prospérité.

.A cette occasion, il a été procédé à l’élection de Mohamed Ahamed Zoubeiri de l’Union des Comores, en tant que nouveau président du Parlement global pour la tolérance et la paix pour le mandat (2022-2023), succédant ainsi à la colombienne Margarita Maria Restrepo Arango.

En outre, deux conventions de coopération ont été signées, dont la première entre le GCTP et la Chambre des représentants, tandis que la seconde a été conclue entre le GCTP et le Parlement uruguayen.

Le Parlement global pour la tolérance et la paix fait partie des instances relevant du CGTP qui se veut une organisation internationale soucieuse de consacrer les principes humanitaires nobles et de diffuser les valeurs de tolérance et de paix entre les peuples et les pays conformément aux orientations et principes des Nations Unies.

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page