Maroc

Croissance : les moteurs calent !

Le PIB n’a progressé que de 0,9% au deuxième trimestre selon les premières estimations du HCP qui anticipait, il y a quelque mois, une hausse de 1,8% de l’activité économique entre avril et juin. Au-delà de l’impact de la sécheresse sur les activités agricoles, la persistance des tensions inflationnistes fait craindre un ralentissement plus marqué, surtout si Bank Al-Maghrib était amené à agir pour atténuer une inflation trop forte. Nous n’en sommes pas encore là. Cependant, la croissance resterait inférieure...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page