Maroc

Conseil régional Souss-Massa : La convention avec le ministère de la Santé enfin signée

En vertu de cette convention, le Conseil régional et le ministère de la Santé mobiliseront, respectivement, 80,2 et 75,6 MDH sur trois ans pour résoudre les dysfonctionnements liés au sous-équipement des hôpitaux de la région et leur état de délabrement ainsi que l’insuffisance des effectifs et des soins tertiaires.

Il aura fallu patienter plus de trois mois, mais des sources autorisées  au sein du Conseil régional Souss-Massa assurent que la convention de partenariat afférente à la mise à niveau des hôpitaux publics de la région avec le ministère de la Santé a été paraphée. En effet, les deux parties se sont déjà engagées à mobiliser un montant égal à 155 MDH sur trois ans pour la résolution des dysfonctionnements liés essentiellement au sous-équipement des hôpitaux de la Région Souss-Massa et leur état de délabrement ainsi que l’insuffisance des effectifs et des soins tertiaires.

Cet engagement fait suite aux carences identifiées dans le cadre d’un diagnostic (voir leseco.ma) réalisé par la commission santé, relevant du Conseil régional au sujet des hôpitaux de la région. Aujourd’hui, à l’issue de sa signature par le ministre de tutelle, après sa validation par les membres du Conseil régional Souss-Massa, lors de la session ordinaire de mars, place désormais à l’opérationnalisation. Sur ce point, il faut savoir que le Conseil régional et le ministère de Santé mobiliseront, respectivement, 80,2 et 75,6 MDH, sur trois ans. Ces montants n’incluent pas le budget dédié au CHU d’Agadir et les hôpitaux financés par la Banque européenne d’investissement (BEI) dans le cadre du «Programme Maroc santé III».

Dans le détail, l’ensemble des hôpitaux de la région seront concernés par cette convention à travers des opérations de mise à niveau, équipement et renfoncement des services de soins tertiaires, notamment le Centre hospitalier d’Agadir (CHA) et les hôpitaux provinciaux de Tata, Tiznit, Taroudant, Chtouka-Ait Baha, Inzegane Aït Melloul en plus de certains hôpitaux locaux, notamment à Oulad Teima et Oulad Berhil. Quant aux projets transversaux qui sont programmés à l’échelon de la Direction régionale de la santé, ils concernent l’équipement de dépôt régional des médicaments et l’achat d’un véhicule pour le transport des médicaments aux différentes provinces. Par ailleurs, c’est la province de Taroudant qui a capté la somme la plus importante, suivi d’Agadir Ida-Outanane et Tata.   

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page