Maroc

Comment Casablanca peut attirer plus de touristes ?

Apres plusieurs années de silence, une campagne de communication autour du potentiel touristique de la Région Casablanca-Settat est sur les rails. «Casablanca with love» est le message phare de cette campagne lancée par le Conseil régional du tourisme de Casablanca-Settat en partenariat avec l’Office national marocain du tourisme.

Après plus d’une décennie de silence, la destination Casablanca-Settat revient au devant de la scène et fait parler d’elle sur le plan touristique. Le Conseil régional du tourisme de Casablanca-Settat (CRT) a levé le voile, le 4 novembre dernier dans la capitale économique, sur une nouvelle campagne de promotion de la destination. L’opération, qui a débuté le 15 novembre et se poursuivra jusqu’au 15 janvier prochain, portera sur la diffusion de spots promotionnels sur les ondes radio et sur le digital, en plus de capsules vidéo et des portfolios regroupant les photos des principales zones touristiques de la région. Plus encore, la campagne prévoit la mise en place d’une carte interactive et la création d’un site web mettant en avant les potentialités touristiques des principales villes de la région.

À noter que ces actions promotionnelles sont axées sur un message clé : «Casablanca with love». Lancé par le CRT Casablanca-Settat, ce dispositif vient insuffler un nouvel élan pour ce territoire en termes de marketing touristique. Il s’agit, en effet, des premiers fruits du rapprochement établi entre les acteurs régionaux et l’Office national marocain du tourisme (ONMT). «Cela fait pratiquement 12 ans qu’on n’a pas mené d’actions de promotion touristique de la région. Pourtant, celle-ci dispose aujourd’hui de tous les atouts lui permettant de consolider son positionnement touristique à l’échelle nationale et internationale», avait assuré Othman Chérif Alami, président du Conseil régional du tourisme de Casablanca-Settat.

Mise en avant de l’offre régionale
Casablanca-Settat est une région qui peut être visitée tout au long des 365 jours de l’année. De ce fait et grâce à cette campagne, le CRT veut mettre en avant l’offre de la région et améliorer son attractivité. Il vise le séjour touristique en période de vacances, en week-end ou lors des déplacements professionnels. C’est ainsi que la campagne ambitionne de susciter l’intérêt des touristes étrangers et encourager les Marocains à découvrir la région, ses villes, sa culture, ses plages qui s’étendent de Bouznika jusqu’à Oualidia ainsi que son arrière-pays qui offre une multitude d’activités sportives, de bien-être et dépaysement total sans oublier la grande métropole, Casablanca, qui est une destination urbaine qui regorge d’atouts. La campagne de communication, initiée par le CRT Casablanca-Settat, porte sur quatre lots importants. L’ambition étant de relater la réalité de la vie au niveau de la région, avec toutes ses composantes urbaines et rurales, ainsi que de partager avec les visiteurs potentiels une expérience touristique interactive.

Le digital pour booster le tourisme
Dans le détail de la stratégie de communication mise en place par le CRT Casablanca-Settat pour la promotion touristique de la région, il est précisé qu’il s’appuiera au début sur des campagnes d’affichage dans les grandes villes émettrices, ceci en plus de capsules radiophoniques «innovantes» véhiculant des messages en arabe, français et anglais. Le volet digital n’est pas négligé dans ce sens, car le CRT veut impliquer les internautes pour contribuer à la promotion de leur région.

Dans ce sens, des mécanismes seront dévoilés au fur et à mesure de la campagne. «Nous voulons une campagne interactive, dynamique et transparente avec les gens de la région et l’ensemble des Marocains», affirme Othman Cherif Alami. Notons que le dispositif digital du CRT comportera un site web à la pointe de la technologie et qui répondra aux différentes étapes de l’expérience des visiteurs. De même, une carte interactive verra le jour avec des brochures thématiques. Il sera également procédé à la production de capsules vidéo relatives aux différents circuits touristiques de la région.

Une offre inclusive
La région Casablanca-Settat est ainsi en passe de conforter son positionnement en tant que troisième grande destination du Royaume. Depuis l’élection du nouveau bureau du CRT Casablanca-Settat en 2020, la nouvelle équipe s’est penchée sur l’exploration de nouvelles pistes en vue de développer l’attractivité touristique de la région. En tout cas, bien que la crise sanitaire a eu des effets néfastes sur l’activité touristique mondiale et nationale, les acteurs de la Région Casablanca-Settat ne sont pas découragés. Ils ambitionnent de mettre en œuvre des actions concrètes pour un tourisme inclusif dans la région. D’ailleurs, des conventions ont été scellées, cette année, avec le Conseil de la région et la SDL Casa Events & Animations pour dynamiser le secteur à travers plusieurs actions telles que la revalorisation des libraires du quartier des Habous via l’organisation d’ateliers ludiques et de festivals de ventes de livres.

2.200 lits supplémentaires d’ici 2023
Rappelons que la Région Casablanca-Settat dispose, à date d’aujourd’hui, d’une offre touristique englobant les 28.000 lits hôteliers classés, sans compter l’offre des appartements meublés agréés et dont le nombre dépasse les 5.000 lits. Cette capacité sera consolidée à travers 2.200 lits supplémentaires attendus dans la région. Ils seront générés par les 18 hôtels et résidences en cours de construction et dont le lancement est prévu entre fin 2022 et début 2023.

Cette augmentation de capacité litière de la région concerne la catégorie d’hôtels 4 et 5 étoiles. Notons que ces différentes ouvertures permettront de créer plus de 2.400 emplois directs dans les différentes localités de la région, notamment à Sidi-Belyout, Mers-Sultan, Anfa, Mâarif, Hay-Hassani, Sidi-Mâarouf, Ain-Sebâa, Nouaceur, Zenata, Bouskoura et Mohammédia. En 2019, la Région Casablanca-Settat a accueilli 1,5 million de touristes, soit 2,5 millions de nuitées. Dans la même année, les dépenses journalières ont été estimées entre 80 et 120 euros par jour par touriste.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO Docs

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page