Maroc

Chefchaouen : les visiteurs nationaux maintiennent l’activité en hiver

À Chefchaouen, la baisse de fréquentation des touristes étrangers se fait sentir en cette saison hivernale. Et ce sont les visiteurs nationaux qui permettent de maintenir l’activité, dans une destination qui doit encore améliorer la qualité de son offre touristique.

Dans le jargon des professionnels du tourisme, c’est ce que l’on appelle «la basse saison». À Chefchaouen, cette période de «vaches maigres» de l’activité touristique se ressent à vue d’œil. On est bien loin de la frénésie et de l’ambiance estivale de défilés continus de touristes venus des quatre coins du monde.

Ce mercredi 11 janvier, jour de notre passage, le froid avait bien chassé la chaleur de l’été. Bien que le soleil ait fini par se pointer en milieu de journée, les ruelles de la ville bleue avaient l’air d’une cité à peine fréquentée. Et le constat saute aux yeux, ce sont davantage les visiteurs nationaux qui animent cette destination touristique en cette période d’hiver.

Profitant de ce jour de fête, à l’occasion du 79e anniversaire de la déclaration du Manifeste de l’Indépendance, les habitants des grandes villes non loin de Chefchaouen, à l’image de Tétouan, ou encore Tanger, contribuent à maintenir l’activité touristique dans la ville bleue. On y croise des touristes étrangers, mais pas autant que durant les autres saisons de l’année. Ce qui est somme toute normale, sachant que l’ensemble de la région nord du Maroc demeure une destination qui fait le plein de touristes pendant la saison estivale, en raison de son offre balnéaire très prisée.

Trois millions de touristes
D’ailleurs, à en croire les professionnels touristiques locaux, l’un des principaux défis du secteur est de réussir à tirer son épingle du jeu en dehors de l’été. En 2022, le secteur a réussi à attirer près de 3 millions de touristes dans ses différentes destinations. Et Chefchaouen y a contribué pour beaucoup, car s’étant hissé en destination incontournable dans l’offre touristique de la région du Nord. Une destination qui doit d’ailleurs améliorer son offre, ou du moins la professionnaliser encore plus, afin de répondre aux exigences de la clientèle nationale et internationale.

En effet, à Chefchaouen, hormis les commerces et restaurants situés sur la place Outa Hammam, force est de constater que presque partout ailleurs, l’offre bas de gamme et le service amateur, surprennent plus d’un touriste. C’est notamment le cas dans des restaurants situés à Ras El Maa, où la qualité de la restauration ne reflète absolument pas le potentiel du lieu. De nombreux touristes ne manquent d’ailleurs pas d’exprimer leur surprise, voire leur déception, par rapport à la qualité du service.

Parking multi-étages
Nombreuses également sont les maisons d’hôtes où des améliorations sont nécessaires, sans parler de la nécessité de renforcer la ville en parking pour les visiteurs. A ce propos, la fin des travaux du parking multi-étage au niveau du site touristique Ras El Maa est très attendue. Démarré en février dernier, ce projet est censé répondre à la grande problématique d’accessibilité de la médina de Chefchaouen.

D’une enveloppe budgétaire de 36 MDH, le projet consiste en la construction d’un parking de trois étages offrant à terme une capacité de stationnement de 231 places ainsi qu’une accessibilité optimale, adaptée, aux véhicules touristiques. Le projet prévoit également l’aménagement d’un espace commercial composé de 28 locaux commerciaux destinés à la commercialisation et la promotion des produits locaux, un espace de jeux pour les enfants ainsi qu’un terrain de proximité gazonné offrant aux jeunes des quartiers limitrophes un espace agréable pour l’activité sportive.

Ce projet est prévu dans le cadre du programme de mise à niveau et la valorisation du site touristique de Ras El Maa, fruit d’un projet de convention de partenariat liant l’Agence pour la promotion et le développement du Nord à la province de Chefchaouen et la commune de Chefchaouen.

Abdellah Benahmed / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page