Maroc

Célébration à Beni Mellal du 16ème anniversaire de l’INDH

Monsieur Khatib El Hebil, Wali de la Région de Beni Mellal – Khénifra et Gouverneur de la Province de Beni Mellal, a présidé ce jeudi matin, au siège de la Wilaya, les travaux  de la journée de communication organisée à l’occasion de la commémoration du 16ème anniversaire du lancement de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) par sa le Roi Mohammed VI que Dieu l’assiste, sous le thème : « Covid- 19 et Education :  Bilan et perspectives pour préserver les acquis. »

Lors de cette réunion, à laquelle ont participé les présidents des comités locaux de Développement Humain, les élus, les directeurs des services extérieurs ainsi que les représentants du tissu associatif, le Wali de la Région a souligné que depuis son lancement et au fil de ses 16 années d’existence, l’Initiative Nationale pour le Développement Humain a réussi à concrétiser de nombreuses réalisations dans divers secteurs ayant un impact direct et positif sur les indicateurs du développement humain.


Précisant également, qu’au niveau provincial, les projets réalisés ont eu un impact positif sur les bénéficiaires, en améliorant leur confiance en soi et en renforçant leurs capacités qui leur permettent de réaliser leurs aspirations et répondre à leurs besoins.

De même, le Wali de la Région a indiqué que pour cette année l’anniversaire de cette initiative est célébré dans un contexte exceptionnel, marqué par les mesures préventives et sécuritaires prises par notre Royaume à l’instar des autres pays du monde, et ce pour faire face à la propagation de la pandémie du Covid-19 qui a généré des effets négatifs sur plusieurs secteurs, en particulier celui de l’Education et la Formation.

A cet effet, il a évoqué qu’en période de confinement, plusieurs élèves et étudiants ont été privés de poursuivre leurs études en présentiel, notamment les enfants qui n’ont pas pu achever leur période d’apprentissage dans les unités du préscolaire considéré comme un pilier primordial pour la réussite du parcours éducatif.

A cet égard, Khatib El Hebil a rappelé que l’enseignement préscolaire, compte tenu de son impact positif, constitue un axe principal du quatrième programme de la troisième phase de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain. Il permet de préparer les enfants, de développer leurs compétences essentielles pour l’accès à l’enseignement primaire, de garantir la continuité de leurs parcours scolaire, ainsi que de lutter contre le phénomène de déperdition scolaire.

Il a indiqué également que la généralisation de l’enseignement préscolaire au niveau de la Province de Beni Mellal, reste l’un des objectifs ambitieux de l’INDH, en particulier au profit des catégories précaires en milieu rural. En effet, 43 unités d’enseignement préscolaire ont été ouvertes au cours de l’année scolaire 2019-2020 et ont bénéficié à plus de 1100 élèves. Aussi, 28 unités d’enseignement préscolaire ont été programmées pour l’exercice 2021.

Le Wali de la Région a fait remarquer que le phénomène de la déperdition scolaire était l’un des problèmes auxquels l’INDH s’est attaquée, et ce en veillant à l’amélioration des conditions de scolarisation des enfants aux milieux précaires de la Province. Indiquant qu’un ensemble de Dour Talib et Taliba ont été créées avec une capacité litière dépassant 1200 lits.

Également, des véhicules de transport scolaire ont été acquis durant les années 2019-2020 dont 650 élèves en bénéficient. En plus de la contribution de l’INDH au financement de l’Initiative Royale – un million de cartables – qui a concerné au titre de l’année scolaire 2019-2020 plus de 80.000 élèves de l’enseignement primaire et collégial, avec un coût global qui a atteint 13 MDH.

Khatib El Hebil a également insisté sur la nécessité de multiplier les efforts et mobiliser tous les partenaires, y compris les élus, les services extérieurs, les représentants du tissu associatif, en adoptant une approche participative et stratégique ambitieuse, pour améliorer le niveau de l’enseignement préscolaire et en faire la base constructive de la nouvelle école marocaine, de manière à assurer sa généralisation et à atteindre les résultats escomptés, à travers la prise  d’un ensemble de mesures nécessaires par l’Etat et la Famille, notamment l’obligation de l’enseignement primaire et ce dans le cadre d’une vision éducative intégrée.

Lors de cette rencontre, le Chef de la Division des Affaires Sociales de la Wilaya a présenté un exposé du bilan des réalisations des quatre programmes de la 3ème phase de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain au titre des années 2019 et 2020.

De son côté, le Coordinateur Régional de la Fondation Marocaine pour la promotion de l’enseignement préscolaire (FMPS) a évoqué dans sa présentation, le rôle de la FMPS qui constitue un cadre institutionnel de référence visant à soutenir la généralisation de l’enseignement préscolaire au niveau national. Il a mis l’accent sur le programme d’enseignement préscolaire adopté en partenariat avec l’INDH et son impact sur la continuité du système éducatif durant la crise sanitaire de la Covid-19.

À son tour, le Directeur Provincial de l’Education Nationale a fait une présentation centrée sur les effets négatifs de la pandémie du Coronavirus sur les résultats et le risque de recul des acquis enregistrés dans le secteur de l’Education en conséquence de la fermeture temporaire des établissements scolaires ainsi que les solutions possibles pour y remédier.

Cette rencontre a été une occasion de débat et d’échange d’avis sur les réalisations et les propositions qui visent à accroître l’efficacité des projets de l’INDH dans tous les secteurs, en particulier ceux visant l’amélioration de la qualité du secteur de l’Education et de la Formation dans les circonstances exceptionnelles que connaît notre pays.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page