Maroc

Casablanca-Settat. Ali Benkirane : “La région accapare un poids important dans l’activité de la banque”

De par son importance et son potentiel sur le marché de l’entreprise, la Région Casablanca-Settat concentre actuellement la moitié des centres d’affaires PME de Société Générale Maroc. Le groupe bancaire ambitionne de renforcer encore plus son positionnement dans la Région.

La Région Casablanca-Settat est le cœur battant de l’économie nationale. Comment jugez-vous sa croissance ?
Cette Région revêt un caractère stratégique pour l’économie marocaine, dont elle est la locomotive. Elle concentre, en effet, l’essentiel des activités économiques et financières du pays et contribue par conséquent, d’une manière significative, au PIB du Maroc et à sa croissance. Elle concentre, également, une part importante de la population active et dispose d’infrastructures portuaires et aéroportuaires, dont l’aéroport Mohammed V, notamment, qui joue un rôle de hub entre les continents européen et africain.

Ces atouts, associés à d’importantes infrastructures autoroutières, ferroviaires et industrielles, font d’elle un véritable pôle de croissance pour tous les secteurs d’activité. Dans une optique de renforcement de son attractivité, son dynamisme et sa convivialité, la Région a lancé plusieurs projets structurants, couvrant un certain nombre de segments. Sur le plan économique, avec le développement de zones industrielles et logistiques, la réalisation de grandes infrastructures, avec plusieurs projets de trémies, de voieries, de nouvelles lignes de tramway,…

Et aussi sur le plan urbanistique, avec le lancement de chantiers ambitieux à l’instar de la rénovation du Parc de la Ligue Arabe, de la réhabilitation de la corniche ainsi que de la place Mohammed V, sans oublier la construction du nouveau théâtre qui s’avère un édifice digne de cette grande métropole. D’autres projets, à fort impact socioéconomique, ont été lancés, notamment en matière de développement durable, sous forme de chantiers liés à l’assainissement, à la dépollution et à la gestion des décharges publiques. Les différents atouts de la Région et son potentiel de croissance lui permettent d’être bien positionnée pour attirer les investisseurs locaux et internationaux qui souhaitent se développer au Maroc et sur le continent. La croissance du Royaume passera inéluctablement par une Région Casablanca-Settat forte et dynamique. Les différentes parties prenantes, à la fois publiques et privées, devront nécessairement conjuguer leurs efforts pour parvenir à concrétiser cette ambition.

Comment votre groupe bancaire participe au  développement de la Région ?
Société Générale Maroc a revu récemment l’organisation de sa filière Corporate, tant au niveau du réseau que du siège, en s’appuyant sur trois piliers stratégiques, à savoir la qualité de service, l’intensité de la relation client et le conseil et l’expertise métier, au service de la clientèle. Dans le cadre de cette réorganisation qui a généré, entre autres mesures, des regroupements de centres d’affaires et de portefeuilles clients, la Région Casablanca-Settat, de par son importance et son potentiel sur le marché de l’entreprise-PME et Grandes entreprises, concentre à présent la moitié des centres d’affaires PME de notre banque, en plus de la Direction Grandes Entreprise basée au siège, et s’accapare ainsi près de 60% du volume d’activité de ce marché. C’est un chiffre qui est révélateur de l’importance et du poids de cette région sur laquelle nous allons concentrer davantage nos efforts pour renforcer notre positionnement.

Quels sont les atouts que la banque fait valoir au niveau de cette Région ?
Conscients du fait que la composante RH est fondamentale pour l’atteinte de nos objectifs ambitieux sur le segment Corporate, à Casablanca et dans le reste des régions, nous avons déployé, au niveau du réseau, des équipes commerciales disposant d’une expertise et d’une expérience avérées en matière de gestion de la relation client. Appuyées, au niveau du siège, par l’expertise de nos lignes métiers spécialisées en Financements, Cash Management, Trade, Leasing, Salle des marchés…, avec l’apport, au besoin, des équipes internationales du Groupe Société Générale. Ce nouveau dispositif Corporate nous permet d’avoir une meilleure connaissance de notre fonds de commerce et une montée en compétence des équipes, favorisant ainsi une plus forte proximité avec nos clients afin de mieux les servir et les accompagner dans leurs projets.

Quelles actions concrètes sont prévues, en termes d’accompagnement des opérateurs publics et privés dans leur croissance ?
Société Générale Maroc s’est imposée, depuis plusieurs années déjà, en tant que banque de référence au service de l’entreprise marocaine. Elle joue, à ce titre, pleinement son rôle de financement de l’économie nationale dans divers secteurs, et en couvrant l’ensemble des régions du territoire, dont principalement celle de Casablanca-Settat. Notre banque a toujours accompagné les principaux opérateurs de la place, publics et privés, dans leurs projets de développement. Ce qui a fait valoir à Société Générale Maroc un positionnement privilégié parmi les trois ou quatre principales banques actives sur le segment du Corporate. À ce titre, l’évolution importante de nos encours de crédit, à la fois sur le marché de la Grande Entreprise et de la PME, se révèle un indicateur fort qui témoigne aussi bien de la confiance des opérateurs que de l’engagement ferme de Société Générale Maroc aux cotés des entreprises. Soulignons également que, depuis la fin du premier trimestre 2021, nous constatons un retour progressif à la normale pour ce qui est de la typologie des projets à financer. La banque a ainsi pu intelligemment se positionner en captant d’importantes opérations de financement d’investissements, au sein de différents secteurs d’activité. Une stratégie qui sert à la fois nos ambitieux objectifs ainsi que notre fort appétit sur les segments PME et Grande Entreprise.

Quelles sont vos aides de financement en faveur des  porteurs de projets, surtout après la crise sanitaire et le lancement des initiatives nationales de relance économique ?
Suite au déclenchement de la crise du Covid-19, Société Générale Maroc a implémenté une série de mesures, volontaristes et audacieuses, qui incarnent son engagement indéfectible aux côtés de nos clients, tant particuliers que professionnels. Cet engagement revêt, également, un caractère citoyen et patriotique, à travers notre implication ferme dans l’effort national visant à endiguer les répercussions de la pandémie. Notre banque n’a ménagé aucun effort pour soutenir les entreprises en temps de crise. Les forces vives de Société Générale Maroc se sont ainsi résolument mobilisées en faveur de la distribution des crédits «Damane Oxygène» et «Damane Relance», tant sur le plan opérationnel que commercial. Un dispositif innovant, alliant proactivité et anticipation des demandes des clients, a permis à Société Générale Maroc de traiter favorablement plus de 6.000 dossiers «Damane Oxygène» et «Damane Relance» en 2020, pour un montant global de plus de 8,5 milliards de dirhams. Une dynamique solidaire qui s’est, également, exprimée en faveur des petites structures, avec l’approbation de 1.850 crédits «Relance TPE» en 2020. Un accompagnement ferme qui s’est traduit par une croissance des encours crédits TPE de l’ordre de 47%.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO Docs

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page