Maroc

Casablanca : l’offre de santé de proximité continue de se développer

Le coup d’envoi des services de deux centres de santé urbains, dans la métropole, vient rapprocher les services de santé de base de la population de Hay Hassani et Oulad Saleh.

Deux nouvelles structures de santé de proximité viennent de s’ajouter à l’offre de soin de la ville de Casablanca. Mercredi dernier, le coup d’envoi de ces établissements a été donné par Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé et de la protection sociale, en présence de Khadija Bouchouikh, gouverneure de la préfecture d’arrondissement Hay Hassani, et de Abdellah Chater, gouverneur de la province de Naouaceur.
Le premier centre «Charf», dit de niveau 1, est implanté dans la préfecture d’arrondissement Hay Hassani. Il s’intègre dans le cadre du programme de lutte contre l’exclusion sociale et vise à rapprocher les services de santé de base de la population cible, estimée à 47.500 personnes. Son offre de services est diversifiée et couvre plusieurs champs comme le suivi de la grossesse et de l’accouchement, la planification familiale, le dépistage, le traitement et le suivi du diabète, de l’hypertension artérielle, et des cas d’asthme, la vaccination, la lutte contre les maladies diarrhéiques et les carences nutritionnelles, le dépistage et le diagnostic des cancers du sein et du col de l’utérus, la prévention primaire des maladies chroniques, le suivi des cas épidémiologiques, ainsi que l’offre d’examens thérapeutiques et infirmiers, la santé scolaire et universitaire et la santé des jeunes. Du point de vue infrastructure, cet établissement sanitaire a été reconstruit et équipé sur une superficie d’environ 2.600 mètres carrés, avec une enveloppe budgétaire estimée à 550.000 DH, et ce, dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de la Santé et de la protection sociale, l’Initiative nationale pour le développement humain et l’Association «Taazor» pour le développement humain, social et culturel.
Pour ce qui est du centre de santé urbain de niveau 2, «Nasr 1», à la commune d’Oulad Saleh, à Nouaceur, il a été aménagé sur une superficie totale de 1.434 mètres carrés, dont 756 mètres carrés construits avec un budget total de 7 millions de dirhams. Ce centre, qui ciblera une population locale d’environ 30.000 personnes, fournira des services de santé comprenant des examens médicaux et des services infirmiers, en plus de la santé maternelle et infantile, de la planification familiale, de la santé scolaire et de la vaccination, ainsi que la prise en charge des maladies chroniques et des soins dentaires. Ce centre entre dans le cadre du programme de lutte contre l’exclusion sociale et vise à rapprocher les services de santé de base de la population cible, qui est estimée à 47.500 personnes.

 

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page