Maroc

Careem et deux syndicats de taxis signent le début d’une belle aventure

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Faisant l’objet de discussions profondes depuis le mois de mai, Careem et deux des syndicats principaux des taxis au Maroc signent un protocole d’accord pour œuvrer – enfin – en paix.


Offrant des services de réservation de voitures avec chauffeurs dans la région MENA, Careem vient d’opérer un rapprochement avec deux syndicats de taxis au Maroc qui s’est soldé par la signature d’un protocole d’accord avec l’Union Nationale des Taxis (UNT) et le Syndicat Démocratique des Transports (SDT). Parapher un accord avec les «principaux» syndicats des taxis au Maroc réjouit la société Careem. Il est à dire que ce pas traduit la détermination qu’ont eue les deux parties pour enterrer la hache de guerre ! «Oubliant les conflits qui nous séparaient auparavant, cet accord souligne notre engagement à travailler main dans la main avec les taxis afin d’améliorer les services du secteur des transports au Maroc», lance Ibrahim Manna, directeur général des marchés émergents chez Careem. Et d’ajouter : «Je souhaite la bienvenue aux taxis marocains et aux nouveaux capitaines de taxi au sein de la grande famille Careem».

Du côté des deux signataires, la réelle valeur dudit protocole d’accord est de faciliter la vie aux clients des taxis. Ces deux syndicats, qui représentent respectivement 5 000 taxis (UNT) et 1 700 taxis (SDT) à travers le territoire national, vont fédérer leurs affiliés autour de ce projet structurant. Le protocole d’accord portera dans un premier temps sur la ville de Casablanca avec la volonté, partagée par toutes les parties, d’élargir prochainement ce partenariat aux autres villes du royaume. Grace à cet accord signé entre la compagnie basée à Dubaï, l’Union Nationale des Taxis (UNT) et le Syndicat Démocratique des Transports (SDT), qui représentent respectivement 5.000 et 1.700 taxis à travers le pays, les casablancais pourront dès aujourd’hui commander un taxi en quelques clics. «Avec Careem, nos conducteurs vont pouvoir bénéficier davantage de matériels et d’un certain nombre de services proposés par l’entreprise. Cette union apporte en outre une réelle valeur ajoutée à la population Casablancaise, qui souffre de réels problèmes au niveau du transport», affirme Samir Faraby, vice-secrétaire général du SDT.

Pour sa part, Abdelmajid Malhin, secrétaire de l’UNT pour la région Casablanca-Settat, a souligné que les membres ont exprimé leur souhait de profiter des applications de transport disponibles et faire partie intégrante du concept de Smart City. «Ensemble, nous avons fait le choix d’une application forte et fiable. Nous estimons que Careem est la seule entreprise avec laquelle nous pouvons travailler sereinement aujourd’hui», assure Malhin.

En vue d’améliorer la qualité du service et répondre aux exigences des clients, les chauffeurs «professionnels» assisteront à des formations organisées par Careem. Careem promet de tout faire pour tenir sa promesse d’un client «Merta7» comme le mentionne le slogan de la marque au Maroc !

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page