Maroc

Boussakouran : “La santé est en tête des préoccupations des Français du Maroc”

Jaoued Boussakouran.
Référent et porte-parole de La République En Marche (LREM) Maghreb et Afrique de l’Ouest

Les élections consulaires françaises se déroulent depuis le 21 mai au 26 mai en ligne, et le 30 mai à l’urne. Qu’est-ce que les Français du Maroc attendent de ces élections, surtout dans le contexte de la pandémie de Covid-19? Jaoued Boussakouran, référent et porte-parole de La République En Marche, nous répond.


Quel est l’enjeu de ces élections consulaires?
L’enjeu des élections consulaires est d’élire les conseillers des Français de l’étranger au niveau de chaque poste consulaire. Au niveau mondial, ces conseillers sont élus au suffrage universel, pour 6 ans, dans 130 circonscriptions. Au nombre de 443 (arrêté du 21 janvier 2014), ils sont membres de droit des conseils consulaires et ont une voix délibérative. Au Maroc, nous avons six postes consulaires situés à Tanger, Rabat, Casablanca, Fès, Marrakech et Agadir. En fonction de l’importance des Français sur chaque poste consulaire, un certain nombre de conseillers sont à élire, à savoir 4 à Rabat, 5 à Casablanca, et 3 à Marrakech, Agadir et Fès.

Quel est le rôle exact du conseiller consulaire?
Les conseillers des Français de l’étranger siègent dans les conseils consulaires réunis sous la présidence du chef de poste diplomatique ou consulaire au moins deux fois par an, en fonction du volume de sujets à traiter. Les conseils consulaires participent à la mise en place des politiques conduites pour les Français de l’étranger, notamment pour la santé, la scolarité, les aides sociales, la fiscalité, la sécurité, l’emploi et la formation professionnelle, etc.

Par ailleurs, les préoccupations des Français de l’étranger ne sont pas toujours les mêmes que celles des Français de métropole, car parfois spécifiques. De plus, en fonction des pays de résidence, les demandes diffèrent d’une communauté à l’autre. Le rôle de ces conseillers est donc de porter et de traduire ces demandes auprès des autorités françaises.

Qu’est-ce que les Français du Maroc attendent de leurs futurs conseillers consulaires?
Les conseillers des Français de l’étranger sont des élus de proximité. À ce titre, ils représentent les Français établis hors de France auprès des ambassades et des consulats au sein des conseils consulaires. Ils sont consultés sur toutes les questions concernant les Français de l’étranger. Pour les Français du Maroc, les futurs conseillers seront donc un lien important entre eux et les autorités consulaires. Ils joueront le rôle de relais avec les autorités françaises sur les préoccupations de cette communauté.

La scolarité, la protection sociale, la fiscalité, la sécurité, l’emploi et la formation professionnelle sont généralement les principales préoccupations des Français de l’étranger. La Covid-19 change-t-elle la donne?
La pandémie de Covid-19 a impacté fortement les Français de l’étranger. Au Maroc, cette pandémie a eu de nombreuses conséquences sur la vie de cette communauté, dont de nombreux membres se trouvent dans une situation délicate au niveau de la santé mais aussi sur le plan économique et social. La Covid-19, avec les restrictions sanitaires qui l’accompagnent, a en effet chamboulé la vie de nombreux Français (rapatriement, perte d’emploi, faillite…). Et dans le contexte actuel, le sujet de la santé est en tête des préoccupations pour de nombreux Français du Maroc.

Dans la même lignée, qu’en est-il de l’engouement, sachant que de nombreux changements marquent ces élections par rapport aux précédentes (Covid-19, vote en ligne, campagne virtuelle, etc.)?
L’engouement pour les élections des Français de l’étranger a toujours été moindre par rapport à la participation électorale des Français de métropole. Néanmoins, les Français du Maroc sont parmi ceux qui votent le plus parmi les Français de l’étranger. Cette année, le dispositif nouveau de vote en ligne favorisera certainement la participation pour de nombreux Français de l’étranger qui ont des difficultés à se déplacer physiquement au sein des bureaux de vote.

Au-delà de ces élections, comment les Français de l’étranger peuvent-ils jouer pleinement leur rôle dans la vie politique de leur pays?
La représentation politique des Français de l’étranger est multiple. Les conseillers consulaires participent à ce maillage avec les députés et sénateurs élus par les Français de l’étranger. Avec près de 3 millions de Français dans le monde, cette représentation politique participe pleinement à l’élaboration des politiques publiques concernant cette diaspora. Concrètement, ces élus sont les «capteurs-terrain» des Français de l’étranger et participent pleinement à la vie politique en France.

Mohamed Koné / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page