Maroc

Beni Mellal : la lutte contre l’analphabétisme, un levier clé pour gagner le pari du développement régional

Le Wali de la région de Beni Mellal – Khenifra, M. Khatib El Hebil, a présidé le mercredi 23 mars 2022, au siège de la Wilaya, une réunion régionale de concertation consacrée à l’étude des questions liées à la lutte contre l’analphabétisme et aux moyens efficaces à son éradication, notamment à travers la possibilité de mettre en place un projet cohérent et intégré d’alphabétisation qui s’adapte aux spécificités de la région et des moyens pour faire converger les programmes et les initiatives d’alphabétisation des différents acteurs locaux.

Au cours de cette réunion, le Wali de la région a rappelé les relations de coopération exceptionnelles qui relient le Maroc et l’Union Européenne (UE) dans les domaines du développement humain en général, et l’alphabétisation en particulier. Une coopération qui s’est concrétisée par l’apport d’un appui financier et technique de la part de l’UE pour accompagner la stratégie nationale d’alphabétisation à travers plusieurs programmes.

Il a également noté que l’analphabétisme dans la région enregistre le taux le plus élevé au niveau national, particulièrement dans les zones rurales et montagneuses, et a passé en revue les efforts déployés pour lutter contre ce phénomène et valoriser le capital humain qui est un pilier essentiel pour la réalisation du développement régional, tout en soulignant la nécessité de conjuguer les efforts des différents acteurs pour améliorer la performance et l’impact du programme d’alphabétisation sur les groupes cibles.

De même, le Wali de la région a appelé les acteurs à multiplier et diversifier ces programmes notamment dans les zones montagneuses et rurales, en donnant la priorité aux femmes touchées par ce phénomène et en donnant un coup de pousse à l’intégration de la lutte contre l’analphabétisme dans l’intégration sociale et économique, en particulier pour les jeunes qui souffrent de ce fléau.

Pour sa part, la vice-présidente du conseil régional a indiqué que le conseil a confirmé son implication dans tous les programmes qui s’inscrivent dans le cadre de la stratégie nationale d’alphabétisation, notamment à travers la convention cadre conclue avec l’ANLCA, qui a été approuvée par le conseil régional lors de sa session extraordinaire du 24 janvier 2020 et la convention de partenariat approuvée lors de la session ordinaire d’octobre 2020, pour la mise en œuvre du plan régional de l’analphabétisme.

De même elle a indiqué que le conseil régional est en train d’intégrer la lutte contre l’analphabétisme dans le Plan de Développement Régional (PDR) qui est en cours de réalisation.

De son côté, le représentant de la Délégation de l’Union européenne a indiqué que, par rapport aux pays de la région, les chiffres de l’analphabétisme au Maroc restent préoccupants malgré les efforts déployés dès la première stratégie adoptée en 2004. Il a aussi passé en revue les efforts fournis, particulièrement dans le cadre de la troisième phase du programme d’appui de la stratégie nationale d’alphabétisation au Maroc (ALPHA III), qui se présentent sous forme de soutien financier et technique apporté par l’UE au Maroc depuis 2008, et ce pour améliorer le système d’éducation tout au long de la vie en tant qu’objectif général.

Également, il a indiqué que l’UE vise à améliorer la qualité du système de formation à travers la diversification des méthodes d’apprentissage, y compris l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, et en atteignant l’intégration socio-économique des apprenants à travers la création des passerelles vers le système de formation professionnelle et le soutien des activités génératrices de revenu.

Pour sa part, la vice-présidente de l’Université Sultan Moulay Slimane a souligné la présence effective de l’université à côté de tous les intervenants dans la lutte contre l’analphabétisme dans la région, et a ajouté que l’université est en train de développer un système de recherche et d’expérience dans ce domaine. Elle a aussi indiqué que l’université a adopté des programmes de formation des formateurs et de soutien des compétences et des personnes intervenant dans l’alphabétisation en plus de la conclusion d’une convention de partenariat avec l’ANLCA afin de suivre et d’accompagner les programmes d’alphabétisation dans la région.

Quant au représentant de l’ANLCA, il a souligné que l’implication quantitative et qualitative de tous les acteurs de la région de Beni Mellal – Khenifra incarne les valeurs de coopération et de partenariat visant à combattre l’analphabétisme dans cette région, tout en notant que cette réunion de concertation produira des idées qui aboutiront à des conclusions qui permettront de donner un nouveau souffle aux efforts de lutte contre l’analphabétisme dans la région.

A noter que cette réunion a connu plusieurs interventions dans lesquelles les axes suivants ont été abordés : l’établissement d’une approche territoriale des programmes de lutte contre l’analphabétisme, l’intégration des programmes d’alphabétisation dans les plans de développement régionaux et la mise en œuvre du programme « Awrach » en relation avec les programmes d’alphabétisation.

A l’issue de la réunion, des recommandations liées à la mise en œuvre du programme « ALPHA III » ont été formulées.

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page