Maroc

Assurance crédit : Un service qui peine encore à «décoller»

Le portefeuille clients des principaux assureurs crédit continue a été majoritairement composé de grandes entreprises. Cependant, la rareté de ce type de cible, que sont les grandes entreprises, fait que les assureurs crédit s’adaptent, de plus en plus, pour converger vers des produits «simplifiés».  


Le portefeuille clients des principaux assureurs crédit opérant sur le marché national est constitué à 80% de grandes entreprises. Cependant, la rareté de ce type de cibles, que sont les grandes entreprises (5% seulement du tissu économique), fait que les assureurs crédit s’adaptent, de plus en plus, pour converger vers des produits «simplifiés», destinés aux PME-PMI, voire aux TPI-TPE. Il faut dire que la démarche de simplification est plus que nécessaire puisque, de l’avis de nombreux patrons de PME, les produits généralement proposés, jusque-là, par cette branche d’assurance, sont un peu complexes et difficiles à gérer pour les entreprises de petite envergure. «En nombre d’assurés, les PME-PMI représentent plus de 82% de notre portefeuille, tandis qu’en termes de primes émises, elles ne dépassent guère les 30%», explique Youssef Douieb, directeur général adjoint d’Euler Hermès.

Timide expansion
Cette tendance est due essentiellement au «manque de sensibilisation de ces catégories d’entreprises». Ce qui rejoint l’idée générale de l’assurance dans son sens large auprès des petites et moyennes entreprises. «Les PME sont souvent très peu sensibilisées à la nécessité de contracter des assurances complètes, notamment en ce qui concerne les échanges commerciaux», déplore Youssef Douieb. Il faut dire que les PME ont besoin de «plus de flexibilité en matière d’octroi de garanties et d’efforts consentis par les assureurs crédit pour dépasser l’écueil de la lecture des bilans qui ne permettent pas souvent une grande générosité».

Jusqu’à récemment, les opérateurs sur ce service précis de l’assurance crédit ne disposaient pas de plan de communication s’adressant à cette cible d’entreprises. Qu’ils s’agissent d’Euler Hermès ou de Coface, les deux assureurs sont en effet de plus en plus présents sur le marché pour offrir des services adaptés et pensés «besoins PME». Cette présence se manifeste par leur participation à des événements dédiés à la sensibilisation de cette cible pour ne citer que le forum de la PME et de ses partenaires pour le cas d’Euler Hermès ou encore l’organisation de conférences thématiques sur le sujet avec des experts risques crédit, en ce qui concerne la Coface. Outre ces canaux classiques d’information, les assureurs pourraient également, de l’avis des patrons de PME, privilégier et développer davantage la communication digitale. Outre cet aspect «com’», des préalables doivent cependant être assurés par les PME elles-mêmes qui gagneraient aujourd’hui, selon les experts risques crédit, à faire preuve de davantage de transparence de façon à faciliter leur accès à l’assurance crédit. 


 

«Les types d’assurances à contracter»

Assurances personnes
Elles se composent de deux polices d’assurance, à savoir l’Assurance santé complémentaire et l’assurance accident du travail. La première prévoit le remboursement des frais médicaux et pharmaceutiques, des frais d’hospitalisation, des frais chirurgicaux et de tout autre frais prévus dans votre contrat. L’assurance Accident de travail vise la réparation des accidents et notamment des maladies subies par les assurés pendant l’exercice de leur fonction.

Assurances biens
Cette catégorie d’assurances compte trois polices. La «Multirisques industrielle» qui couvre les dommages matériels causés aux biens assurés par la combustion vive, l’explosion et optionnellement les risques annexes (chute de la foudre, fumées, dommages électriques, catastrophes naturelles, émeutes et mouvements populaires). La «Tous risques chantiers/montage» est destinée à tous les types de chantiers de construction ou travaux de montage. La couverture porte sur les chantiers pendant la période des travaux. Enfin, la «Tous risques informatiques» est une assurance destinée au matériel informatique avec des extensions couvrant par exemple les frais supplémentaires d’exploitation, les frais de reconstitution des supports d’information.

Responsabilité civile/exploitation/produits livrés
Cette assurance couvre l’assuré en cas de dommages (corporels, matériels et immatériels) causés aux tiers.

RC des mandataires sociaux
Destinée aux dirigeants de droit, aux dirigeants de fait et aux divers mandataires d’une société, qui peuvent, par leur prise de décision, engager l’entreprise, cette assurance couvre les conséquences dommageables desdites décisions lorsque celles-ci ont causé un préjudice pour l’entreprise assurée (notamment pour les actionnaires). Ce préjudice peut se traduire par une baisse du chiffre d’affaires ou une baisse du cours de l’action par exemple. Généralement, c’est l’entreprise qui souscrit cette assurance pour le compte de ses mandataires.

RC décennale
Cette assurance vise à assurer sur une période de dix ans à compter de la date de réception des travaux, la responsabilité des divers intervenants sur un chantier, lorsque par leur faute, ledit ouvrage s’effondre ou présente des menaces d’effondrement.

Maritime et transport
Il s’agit généralement de contrats souscrits pour protéger les propriétaires de marchandises transportées en cas de dommages matériels ou de destruction de ces marchandises. Elles permettent aussi de protéger les propriétaires des véhicules contre les dommages aux marchandises qui leurs sont confiées dans le cadre de leur responsabilité en tant que transporteurs. 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page