Maroc

Agadir/Matériaux de construction : l’immobilier actualise ses indicateurs de suivi

Pour mieux accompagner les indicateurs du secteur de l’habitat au sein de la région, en particulier l’évolution des prix des matériaux de construction des activités relatives aux gros et seconds œuvres, la Direction régionale de l’habitat et de la politique de la ville a lancé une assistance technique liée aux systèmes de suivi des indicateurs du secteur de l’habitat. 

Malgré le contexte pandémique lié à la Covid-19 et la flambée des prix des matériaux de construction, le marché de l’immobilier résidentiel et commercial confirme sa reprise au sein de la Région d’Agadir Souss-Massa en retrouvant les tendances observées avant la crise. En témoigne la reprise des mises en chantier dans les différentes zones convoitées par les promoteurs immobiliers. Parallèlement, cette tendance a été accompagnée par la hausse du taux des superficies urbanisées dans le Grand Agadir qui concentre 75% de la population urbaine.


Rien qu’entre 2010 et 2018, cet indicateur a évolué à hauteur de 53% à l’intérieur de cette zone. Pour mieux accompagner les indicateurs du secteur de l’habitat au sein de la région, en particulier l’évolution des prix des matériaux de construction des activités relatives aux gros et second œuvres, la Direction régionale de l’habitat et de la politique de la ville de la Région d’Agadir Souss-Massa a lancé une assistance technique liée aux systèmes de suivi des indicateurs du secteur de l’habitat dont l’ouverture des plis aura lieu en septembre prochain.

L’objectif est de mettre à niveau les données du système de suivi des prix des matériaux de construction pour les années 2020, 2021 et 2022 et l’actualisation du répertoire des producteurs et distributeurs de matériaux de construction au niveau des villes d’Agadir, Inzegane, Ait Melloul, Biougra, Taroudant, Tata et Tiznit ainsi qu’à l’élaboration de la plaquette de l’évolution des indicateurs.

Mettre à jour les coûts de construction
Cette mise à jour concerne l’actualisation du répertoire des unités de production et de distribution des matériaux de construction, en plus de la présentation, sur la carte des villes, objet de l’étude, de l’emplacement des unités de production et de distribution des matériaux de construction recensées et le calcul des indices annuels des prix, en relation avec les différentes conjonctures, transformations, changements et évolutions du secteur pour au moins les cinq dernières années.

Il s’agit aussi de la mise à jour des données du système de suivi des montants des loyers et des charges locatives durant la même période, à travers l’actualisation du répertoire des agents immobiliers et la production d’une carte « iso prix » des montants des loyers au m², par quartier représentatif de la strate d’habitat et du type de logement au niveau des mêmes villes, en plus de l’élaboration de la plaquette de l’évolution des indicateurs. Il est question aussi de mettre à jour les données du système de suivi des coûts de construction sur les trois dernières années en faisant appel, entre autres, aux maîtres d’ouvrage de la construction : promoteurs publics, promoteurs privés et personnes physiques.

Cette source principale pouvant être élargie à d’autres acteurs tels que les architectes, les bureaux d’études et les entreprises de construction pour compléter ou contrôler les informations obtenues auprès des maîtres d’ouvrage, au niveau des villes précitées. Il s’agit aussi de l’actualisation de la monographie régionale du secteur de l’habitat durant la même période.

180 jours pour l’actualisation des systèmes de suivi
La publication annuelle de la monographie régionale sur le secteur de l’habitat a pour objet, en plus de la promotion d’une documentation spécialisée, de donner un aperçu sur un certain nombre de variables pertinentes et d’indicateurs sur le secteur au niveau territorial, notamment les conditions d’habitation des ménages, les données socioéconomiques et celles sur le potentiel économique de la région.

A cela s’ajoute, les réalisations des différents secteurs et l’encadrement du secteur, en l’occurrence le nombre d’autorisations de construire et permis d’habiter octroyés, les mises en chantier et les opérations achevées, l’évolution des prix des constructions et des terrains. L’adjudicataire de cet appel d’offres devrait, à côté d’autres mécanismes, se référer à l’approche méthodologique de l’étude d’évaluation des systèmes de suivi du secteur (système de suivi des matériaux de construction, système de suivi des loyers et des charges locatives et système de suivi du coût de la construction) élaborée par la Direction de la promotion immobilière du Département de l’habitat et de la politique de la ville réalisée en 2021.

Par ailleurs, la durée globale de réalisation de la prestation est d’environ six mois, soit 180 jours, à compter de la notification de l’ordre de service prescrivant au prestataire de commencer la réalisation des travaux. C’est un comité de pilotage et de suivi qui assurera le suivi et examinera les livrables fournis.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page