Maroc

Agadir : les BHNS auront leur centre de remisage et de maintenance

Estimée à 66 MDH, la réalisation du Centre de remisage et de maintenance (CMR) est prévue au niveau du parc de la zone industrielle de Tassila, déjà exploité par Alsa. Le lancement de ce marché est prévu à partir de la mi-février. C’est dans ce centre que les véhicules des BHNS seront déployés pour y être réceptionnés, puis exploités et maintenus.

Concomitamment à l’adjudication du marché des fournitures des véhicules de la 1re ligne des Bus à haut niveau de services (BHNS) d’Agadir à la société Sefamar SA, importateur et distributeur de la marque allemande Man, la Société de développement local (SDL) du Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains compte lancer l’appel d’offres afférent à la réalisation du Centre de remisage et de maintenance (CMR) situé au niveau de la zone industrielle de Tassila. Estimé à 66 MDH, le lancement de ce marché est prévu à partir de la mi-février, alors que les travaux nécessiteront une durée de 10 mois. Actuellement, le dossier de consultation des entreprises (DCE) est en cours de finalisation par les équipes de la SDL du Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains.

Pour rappel, c’est au niveau du Centre de maintenance et de remisage que les véhicules des BHNS seront déployés pour y être réceptionnés après essais préalables, puis exploités et maintenus. Au sein de ce site géré actuellement par le délégataire (la société Alsa), un service après-vente y sera également installé pour assurer la fourniture des équipements et outillages spécifiques, permettant de réaliser, entres autres, l’ensemble des opérations de maintenance sur ce dépôt. Répartie sur trois sections, la première ligne de BHNS d’Agadir est étalée au total sur 15,5 km.

1re ligne de BHNS : avancement par section
La première tranche de la 1re ligne de BHNS «Amalway», couvrant un linéaire de 3,9 km, notamment le centre-ville, c’est-à-dire à partir du port d’Agadir en passant par les avenues Mohammed V, Général Kettani et Hassan II, pour atteindre le carrefour El Kamra, est avancée à hauteur de 98%. Ce premier tronçon englobe 11 stations et 3 pôles d’échange. Alors que celui de la Vallée des oiseaux est déjà opérationnel, le pôle d’échange du port couvrant 3,3 ha constitue l’interface d’échange entre le nord d’Agadir et le centre-ville. Il est avancé à hauteur de 60%.

Selon la SDL du Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains, la fin des travaux est prévue en mars 2023. Ces derniers ont été lancés en février 2022 pour un montant de 28,9 MDH. Pour sa part, le pôle d’échange de la place Salam au quartier les Abattoirs assurera une correspondance entre le BHNS, les taxis faisant les trajets urbains et les lignes de bus. Ce pôle est avancé à hauteur de 55%.

Pour rappel, les travaux au sein de ce pôle ont été lancés également en février 2022, à hauteur de 8,5 MDH. Au même titre que le pôle d’échange du port, celui de la place Salam sera livré en mars 2023. En ce qui concerne le second tronçon, allant de Kamra au barreau Est-Ouest sur une longueur de 5,2 km, les travaux sont avancés à hauteur de 55%. Mobilisant 167 MDH, ils seront achevés en avril 2023. Ce tronçon englobe deux pôles d’échange, Souk El Had et l’Université, qui assureront des correspondances entre, le BHNS, les taxis, les voitures en plus des lignes de bus. S’agissant de la troisième section du barreau Ouest jusqu’à Tikiouine, les travaux, qui ont mobilisé 167 MDH, sont achevés à hauteur de 67%. Ils devront être terminés en juin 2023. Cette dernière section abritera, pour sa part, le pôle d’échange de Souk Lkhmiss, situé à l’entrée de la ville à côté de Tikiouine. A l’instar du pôle du port, celui de Souk Lkhmiss sera aussi l’interface d’échange entre l’Est et le Sud-Est avec la ville d’Agadir.

Aménagements paysagers et éclairage public…
Par ailleurs, les travaux de déviation des réseaux lancés en janvier 2021 sont complètement achevés. Ils ont nécessité 51 MDH. En ce qui concerne les aménagements paysagers, ils ont été réalisés à hauteur de 98% au niveau du premier lot, dont les travaux ont été lancés en octobre 2021 pour un montant de 12,26 MDH. Pour le second lot avancé à 15%, la fin des travaux, ayant nécessité 10,62 MDH, est envisagé pour mai 2023 alors que les travaux sont lancés en août 2022.

Pour sa part, le troisième lot est avancé à hauteur de 21%. La fin des travaux entamés depuis août 2022 au niveau de ce tronçon est prévue en juin 2023. Ils nécessiteront 14,80 MDH. S’agissant de l’éclairage public, le premier lot ayant nécessité 24,96 MDH est avancé à hauteur de 93%, tandis que la fin des travaux au sein de ce tronçon est prévue au cours de ce mois sachant bien qu’elles ont été lancées en novembre 2021.

Pour ce qui est du deuxième et du troisième lot, l’avancement est respectivement de 10 et 15%. L’achèvement des travaux est prévue en mai 2023 pour le second lot qui a mobilisé 34,99 MDH et juin 2023 pour le troisième (32,69 MDH). De surcroît, le mobilier des stations et de la ligne a été déjà activé à travers l’adjudication du marché en décembre 2022 à hauteur de 64,57 MDH et dont le délai de réalisation est fixé à 12 mois.

Par ailleurs, le marché des réseaux de signalisation lumineuse de trafic (SLT), qui sont indispensables pour garantir la priorité du BHNS au niveau des carrefours, a été lancé par la SDL Agadir mobilité. Estimé à 58 MDH, l’ouverture des plis est prévue au cours de ce mois. Concernant la billettique, les marchés sont en cours de lancement (principalement au cours de ce mois),et s’élèvent à 44 MDH. Le constat est le même pour le système d’aide à l’exploitation et à l’information voyageurs (SAEIV) estimé à 76 MDH.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page