Les Cahiers des ÉCO

Adhésion à la CEDEAO : Opération séduction pour le Maroc

En plus de recevoir les parlementaires de la CEDEAO, le royaume mène desdiscussions directes avec le secteur privé ouest-africain afin de rassurer sur son adhésion à leur communauté économique régionale.

Le Maroc poursuit son offensive pour obtenir l’adhésion à la CEDEAO. Ces derniers jours, une intense activité de sensibilisation est déployée sur plusieurs fronts pour rassurer sur la candidature marocaine à la communauté économique régionale ouest-africaine. Dans le sillage du Forum Crans Montana, organisée récemment à Dakhla (www.leseco.ma), le royaume a organisé la visite d’une importante délégation de parlementaires de la CEDEAO conduite par leur président, le Sénégalais Moustapha Cissé Lo. Au cours de leur séjour de plusieurs jours, les députés ouest-africains ont multiplié les rencontres avec les officiels et les acteurs du secteur privé marocains. Ils ont promis, durant leurs rencontres avec la partie marocaine, d’appuyer le dossier du Maroc pour une réponse favorable lui ouvrant les portes de la CEDEAO. Toutefois, ce pari est loin d’être gagné au regard des réticences, voire des oppositions exprimées par les opérateurs privés et les membres de la société civile des pays de la CEDEAO. D’ailleurs, c’est pour venir à bout de ces opposants à l’adhésion du Maroc que l’institut Amadeus se charge de mener une démarche de sensibilisation.

Tournée ouest-africaine
Le think tank marocain, dirigé par Brahim Fassi Fihri, organise, en effet, ce jeudi 29 mars à Dakar, une conférence sous le thème «Adhésion du Maroc à la CEDEAO : Fondements, enjeux et perspectives communes». Cet événement, mené en partenariat avec des think tank sénégalais, a pour objectif «d’instaurer une écoute respective ainsi qu’un dialogue franc et ouvert entre les principaux acteurs sénégalais et marocains concernés, sur les conditions optimales d’un élargissement, au royaume du Maroc, de la CEDEAO». Des tables-rondes, workshops et conférences publiques sont au menu. Pour la partie marocaine, c’est à la fois une occasion de comprendre les réticences des hommes d’affaires ouest-africains, et en même temps, d’apporter des garantis et des assurances face aux craintes qui entravent le dossier du Maroc. Après Dakar, l’institut Amadeus prévoit de renouveler l’exercice dans d’autres capitales des pays membres de la CEDEAO dans les semaines à venir. Les recommandations proposées dans le cadre de ces rencontres seront communiquées aux décideurs marocains et de pays de la CEDEAO, avec toujours pour ultime objectif, de faciliter l’entrée du royaume dans le groupement régional ouest-africain. 


Mounia Boucetta
Secrétaire d’État aux Affaires étrangères et de la coopération internationale

Le Maroc a opté pour le choix irréversible d’une politique fondée sur l’ouverture et l’action visant à promouvoir la coopération Sud-Sud. La demande du Maroc, d’intégrer le CEDEAO, constitue une valeur ajoutée au sein de ce regroupement régional à travers de nouveaux investissements, l’élargissement des domaines de coopération, l’amélioration des compétences et la création de postes d’emplois”.

Moustapha Cissé Lo
Président du Parlement de la CEDEAO

L’adhésion du Maroc à la CEDEAO contribuera davantage à la dynamisation de la coopération Sud-Sud. Nous sommes déterminés à poursuivre les concertations pour aboutir à la création d’un bloc économique solide en vue de faire face à d’autres groupes et marchés”.

Miriem Bensaleh-Chaqroun
Présidente de la (CGEM)

L’adhésion du Maroc à la CEDEAO facilitera les flux d’investissements et de compétences ainsi que la circulation des biens, ce qui profitera à l’ensemble des pays africains. Les entrepreneurs marocains sont déjà présents dans les 15 pays de la CEDEAO et œuvrent déjà dans un espace qui leur est familier et dans le cadre d’accords bilatéraux”.


Les parlementaires de la CEDEAO saluent l’action du Maroc en Afrique de l’ouest

Le président du Parlement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), Moustapha Cissé Lo, a salué les efforts déployés par le Maroc dans l’accompagnement du processus de développement des pays d’Afrique de l’ouest, notamment à travers des projets structurants couvrant plusieurs domaines. S’exprimant à l’occasion d’une réunion avec la secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta, dans le cadre de la visite de travail qu’ont effectuée au Maroc des parlementaires de la CEDEAO, Cissé Lo s’est également félicité de l’importance des relations de coopération entre les pays de la CEDEAO et le Maroc, tout en tenant à présenter ses vifs remerciements au roi Mohammed VI pour les différentes actions menées par le royaume en Afrique de l’ouest.

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page