Politique

Programmes électoraux. Les principaux engagements du Mouvement populaire

Le programme électoral du parti de l’épi vise essentiellement la réduction des inégalités spatiales et propose une série de meures en vue d’améliorer les revenus des populations rurales 

En présence de l’ensemble des membres dirigeants du parti, le programme électoral du Mouvement populaire (MP) a été présenté jeudi dernier avec une approche distinguant la prise de position du parti dans le contexte politique actuel et les axes du programme électoral proprement dit.


D’emblée, le secrétaire général du parti de l’épi, Mohand Laenser, a tenu à souligner que rien n’a changé dans les principales orientations du MP et privilégiant «le développement global et l’intégration des catégories précaires ainsi que le monde rural».

Laenser a également insisté sur la nécessité d’aborder les prochaines élections avec une approche visant à «éliminer les inégalités sociales, car malgré les progrès réalisés, près de 40% des habitants ruraux souffrent de la pénurie d’eau, de la pauvreté et de la faiblesse des services sanitaires».

Les priorités, tracées par le SG du parti participant au gouvernement depuis 2011, tournent autour du renforcement des dotations réservées aux secteurs de l’éducation et de la santé et la promotion de la culture amazighe, «l’une des composantes fondamentales de la diversité linguistique et identitaire de la société marocaine».

Comment dépasser les contraintes de la pandémie

Les dirigeants du MP sont conscients de l’impact de la crise sanitaire sur le déroulement de la campagne électorale. Pour Driss Sentissi, il s’avère nécessaire d’«activer une stratégie de communication respectueuse des exigences sanitaires et d’informer les citoyens sur le contenu du programme du parti».

Pour ce qui est des axes du programme électoral, plusieurs responsables et ministres sortants du parti ont exposé les principales mesures sur lesquelles le parti du MP s’engage durant le prochain mandat.

Mohamed Ouzzine, membre du bureau politique du parti, a par exemple mis en avant «le soutien direct des petits agriculteurs, ainsi que la réduction des frais de raccordement au réseau de l’eau potable».

Parmi les mesures proposées, aussi, figure «l’allégement des procédures d’accès des jeunes au circuit du financement, ainsi que l’encouragement de la création des coopératives».

Sur un autre volet, le MP a aussi élaboré un plan d’action pour les secteurs sociaux, essentiellement l’enseignement.

Pour Saaid Amzazi, le ministre de l’Éducation nationale et porte-parole du gouvernement sortant, «les seuils de la scolarité au sein des divers cycles de formation ont connu une nette amélioration grâce aux efforts déployés en matière d’élargissement de l’offre scolaire, professionnelle et universitaire».

D’autres points ont par ailleurs focalisé l’attention du parti durant la préparation de son programme électoral, notamment les réformes engagées dans le département de l’Urbanisme. Sur ce volet, la ministre de l’Aménagement du territoire, Nouzha Bouchareb, a mis en relief l’apport de son parti pour l’amélioration du cadre réglementaire à travers l’élaboration de plusieurs décrets et circulaires en

Un programme réaliste, selon les dirigeants du MP

L’offre du parti de l’épi s’est traduite par une focalisation sur les chantiers dans lesquels le parti dispose d’une forte expérience. Le MP insiste aussi sur le réalisme des propositions émises en vue de convaincre la base électorale de la nécessité de se mobiliser pour atteindre les objectifs tracés.

Il faut dire aussi que la structure du programme électoral du MP s’est alignée sur les grands chantiers lancés au cours de ce mandat, essentiellement la couverture sociale, avec une série de propositions visant à accélérer le processus du ciblage.

La plupart des propositions émises dans ce registre s’articulent autour du respect du calendrier de l’élargissement de la couverture sociale, tout en œuvrant à «assurer la souveraineté sanitaire du pays à travers la hausse de la qualité des services sanitaires», ainsi que le renforcement du panier des soins au sein des unités hospitalières et l’amélioration des conditions d’hospitalisation.

À noter aussi que le programme électoral du MP a listé une série de mesures visant à intégrer «la dimension culturelle et environnementale dans le processus de développement qui devrait servir à atténuer les inégalités sociales et à instaurer un nouveau mode de gouvernance», selon les engagements du parti de l’épi.

Younes Bennajah / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page