Politique

Coopération : Rabat et Monrovia, main dans la main

Le Maroc et le Liberia signent trois accords de coopération. Ils couvrent les domaines de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, de l’agriculture et de la santé. Ces nouveaux accords s’ajoutent à neuf autres déjà actés.

Le Maroc et la République du Liberia balisent le chemin vers une coopération renforcée au cours des prochaines années. Dans ce sens, trois accords de coopération ont été actés à Rabat, entre le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et son homologue Dee-Maxwell Saah Kemayah, en visite de travail dans le royaume. Ces nouveaux accords couvrent les domaines de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, de l’agriculture et de la santé.


Dans le détail, le premier accord vise à renforcer et intensifier les relations de coopération entre les deux pays en matière d’enseignement supérieur et de recherche scientifique, à travers notamment la consolidation des potentiels scientifiques et technologiques des deux parties et l’élargissement des liens entre les milieux scientifiques et techniques des deux pays, ainsi que la promotion de la coopération scientifique et technique dans les domaines d’intérêt commun. Le deuxième accord, quant à lui, est un mémorandum d’entente de coopération dans le domaine agricole, qui a pour objectif d’établir le cadre général de cette coopération basée sur l’échange d’expériences, l’assistance technique et le renforcement des capacités. Le troisième accord est, pour sa part, un mémorandum d’entente de coopération dans le domaine de la santé, qui définit le cadre de coopération entre les deux pays. Il vise les domaines prioritaires, à savoir la santé maternelle, infantile et néonatale ; la surveillance épidémiologique, notamment la mise en place d’un système d’alerte et de réponse des épidémies ; le renforcement des capacités des ressources humaines ; la couverture médicale ; la prévention et la lutte contre les maladies transmissibles non et transmissibles. Notons que les nouveaux accords actés cette semaine s’ajoutent à neuf autres signés au cours de la réunion de la commission mixte. Lors d’un point de presse conjoint avec son homologue libérien, Bourita a indiqué que la première visite de Saah Kemayah au Maroc s’inscrivait dans le cadre des relations distinguées entre les deux pays, soulignant que ces rapports ont connu des évolutions positives durant les dernières années, comme en témoignent la tenue de la commission mixte en 2019 et la signature d’une série d’accords. Bourita a, en outre, indiqué qu’il s’était mis d’accord avec son homologue libérien pour développer davantage les relations bilatérales, notamment à travers une mission pour la coopération sectorielle qui se rendra prochainement à Monrovia. De même, il a été convenu de préparer la prochaine session de la commission mixte.

Par ailleurs, le Maroc envisage d’approfondir la relation le liant à la République du Liberia dans le cadre du programme de relance «Liberia Vision 2030». Et Bourita d’annoncer que le royaume s’emploiera à faciliter l’obtention des visas pour les citoyens libériens et à participer à la mise à niveau des installations électriques de base au Liberia. Le chef de la diplomatie marocaine a aussi appelé à étoffer le cadre juridique de la coopération bilatérale entre les deux parties, en particulier dans les domaines de l’aménagement hydro-agricole, de l’eau potable, des infrastructures, de l’énergie et de la pêche marine.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page