Politique

Chefchaouen: 180 candidats de neuf partis en lice pour les élections communales

Un total de 180 candidats appartenant à neuf partis sont en lice pour s’adjuger les 30 sièges de la commune de Chefchaouen, lors des élections communales prévues le 8 septembre prochain.

Selon les données des autorités locales de Chefchaouen, 151 candidats sont en lice dans 25 circonscriptions électorales pour s’adjuger 25 sièges, tandis que 29 femmes se disputent les 5 sièges réservés aux femmes dans les circonscriptions les plus grandes en termes de nombre d’électeurs.


Ces élections se dérouleront sous forme de scrutin individuel à majorité relative, conformément aux dispositions de la loi organique 06.21, étant donné que la population de la commune de Chefchaouen est inférieure à 50.000 personnes.

Trois partis ont couvert 100% des circonscriptions électorales, à travers le dépôt de 25 candidatures individuelles, en plus de 5 femmes candidates dans les circonscriptions réservées aux femmes. Il s’agit de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), du Parti Authenticité et Modernité (PAM) et du Parti de l’Istiqlal (PI).

Pour leur part, les partis du Renouveau et de l’équité, du Rassemblement national des indépendants, de la Justice et du développement et de l’Union constitutionnelle ont présenté des candidatures respectivement dans 24 circonscriptions (avec un taux de couverture d’environ 96%), 19 circonscriptions (76%), 13 circonscriptions (52%) et 11 circonscriptions (44 %), tandis que le parti du Mouvement populaire a déposé des candidatures dans 6 circonscriptions (24%) et le parti de l’Environnement et du développement durable dans 3 circonscriptions (12%).

Il est à noter que les circonscriptions réservées aux femmes ont été choisies en fonction du nombre d’électeurs inscrits sur les listes électorales arrêtées au 31 juillet dernier. Il s’agit des circonscriptions 13 (Garuzim), 14 (Grencif), 15 (Chorafa), 17 (Kharrazin 1) et 21 (Ain Haouzi).

Les autorités locales veillent à assurer le déroulement de la campagne électorale, qui a démarrée jeudi dernier pour les élections communales, régionales et législatives, dans le strict respect des mesures sanitaires préventives préconisées pour lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus.

SO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page