Monde

Zone euro: Hausse de 0,50% des taux d’intérêt !

Une énième hausse des taux d’intérêt vient d’avoir lieu dans la zone euro, dans la continuité du cycle de hausses des taux entamé en juillet. 

Hausse des coûts en perspective dans la zone euro, pour les ménages et les entreprises ! Après un recul notable à 8,5% de l’inflation dans la zone euro, en janvier, la Banque centrale européenne (BCE) maintient sa politique restrictive en rajoutant une couche par le biais d’une hausse des taux d’intérêt de 0,50 point de pourcentage, tout en annonçant à l’avance une nouvelle augmentation de même ampleur en mars. Il en résulte que les trois taux de l’institution sont portés dans une fourchette comprise entre 2,5% et 3,25%. Concrètement, un taux d’intérêt plus élevé signifie que les emprunteurs devront payer plus d’intérêts, ce qui les dissuadera de s’endetter et réduira ainsi le niveau général des dépenses.

Objectif visé à travers le relèvement des taux : contrôler l’inflation, qui a culminé, en octobre 2022, à 10,6%. La BCE relève ainsi les taux pour assurer la stabilité économique et encourager la croissance, mais elle est consciente que cette hausse des taux peut également entraîner une augmentation des coûts pour les ménages et les entreprises. Elle continuera donc à surveiller de près les évolutions des prix et des salaires et à évaluer attentivement la politique monétaire à adopter. Notons que le recul de l’inflation est plus marqué que prévu, car il est encore bien au-dessus de la cible de 2% que la BCE s’est fixée à moyen terme, dans un contexte marqué par la guerre russe en Ukraine qui tire vers le haut les prix.

Recul de l’inflation pour le troisième mois consécutif, mais jusqu’à quand ?
Comme indiqué plus haut, en janvier, l’inflation de la zone euro a reculé pour le troisième mois consécutif, à 8,5%. Cette baisse de l’inflation est attribuée en grande partie à la politique restrictive de la Banque centrale européenne, qui vise à augmenter les taux d’intérêt. Cependant, elle est également attribuée aux effets du ralentissement économique mondial, qui a entraîné une baisse des prix de l’énergie à l’échelle mondiale. Mais avec l’embargo sur le pétrole russe qui entre en application dans seulement quelques jours (le 5 février), il est possible que le taux d’inflation remonte dans la zone euro et entrave davantage la reprise économique.

Sami Nemli (avec agences)


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page