Monde

USA: Nouvelle plainte de l’autorité antitrust pour démanteler Facebook

La Commission fédérale du commerce (FTC), autorité antitrust aux Etats-Unis, a renouvelé jeudi sa demande de démantèlement de Facebook en déposant une plainte modifiée devant un tribunal fédéral, arguant que le géant de la technologie monopolise les médias sociaux et entrave la concurrence.

La nouvelle plainte intervient près de deux mois après qu’un juge fédéral eut rejeté la plainte initiale, estimant que la FTC n’avait pas fourni suffisamment de preuves que Facebook détenait un monopole sur les médias sociaux pour justifier la poursuite en justice.


Dans la nouvelle plainte, la FTC qui surveille notamment les pratiques commerciales anticoncurrentielles, continue d’affirmer que le géant technologique a enfreint la loi en procédant à des acquisitions destinées à étouffer la concurrence, notamment d’Instagram et de WhatsApp, et en refusant aux applications tierces l’accès à la plateforme de Facebook.

« Nous examinons la plainte modifiée de la FTC et nous aurons bientôt plus d’informations à communiquer », a déclaré Facebook dans un tweet jeudi. La date limite pour une réponse de la société à la plainte modifiée, est le 4 octobre.

La plainte vise à obliger Facebook à vendre Instagram et WhatsApp, dans ce qui serait le premier démantèlement d’une entreprise pour des raisons antitrust depuis AT&T au début des années 1980.

L’entreprise avait tenté d’empêcher la présidente de la FTC, Lina Khan, d’avoir un mot dans cette affaire, invoquant ses déclarations passées et son travail sur les questions anti-concurrentielles dans le domaine technologique. Dans une déclaration diffusée jeudi, la FTC a indiqué que l’agence avait déterminé qu’il n’avait pas de conflit d’intérêts qui nécessiterait la récusation de Khan.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page