Monde

USA: Biden signe un décret en faveur de l’accès à l’avortement

Le président américain, Joe Biden a signé vendredi un décret président visant à protéger l’accès à l’avortement après la décision de la Cour suprême de révoquer l’arrêt Roe v. Wade sur ce droit constitutionnel au niveau fédéral. Biden fait face à d’intenses pressions au sein de son propre parti démocrate pour agir de manière plus agressive sur l’avortement.

De nombreux États conservateurs avaient mis en place des lois interdisant ou limitant de manière drastique les avortements après la décision de la haute instance judiciaire du pays. Le locataire de la Maison Blanche a vivement dénoncé la décision de la Cour suprême, la qualifiant d' »extrême » et de « totalement erronée ». « Ce n’était pas une décision motivée par la Constitution, … ce n’était pas une décision motivée par l’histoire », a-t-il dit déplorant « un exercice de pouvoir politique brut. »

A la veille des élections de mi-mandat très décisifs, il a également exhorté les Américains à voter afin de codifier l’arrêt Roe v. Wode en tant que loi fédérale, affirmant que le Sénat avait besoin de « deux sénateurs supplémentaires pro-choix » pour pouvoir modifier les règles de l’obstruction systématique et passer la nouvelle loi.

Il s’est, par ailleurs, engagé à utiliser son veto à une interdiction de l’avortement au niveau fédérale si les législateurs républicains réussissaient à adopter un tel projet de loi au Congrès.

Le président américain a demandé également au ministère de la Santé et des Services sociaux de prendre des mesures supplémentaires pour protéger l’accès aux pilules abortives, aux soins médicaux d’urgence et à la contraception.

Le décret présidentiel vise, en outre, à répondre aux préoccupations concernant la vie privée des patients et la surveillance numérique, notamment en prenant des mesures pour protéger la vie privée en cas de recherche d’informations sur les services de soins de santé reproductive.

Fin juin dernier, la Cour suprême des Etats-Unis avait révoqué l’arrêt Roe v. Wade de 1973 sur l’avortement, en estimant que la constitution américaine ne garantit pas un droit fédéral à cette pratique. Sans surprise, les six juges conservateurs de la cour ont voté pour la révocation alors que les trois juges libéraux s’y sont opposés.

Cette décision, l’une des plus importantes de l’histoire moderne du pays, constitue un rare cas de revirement de la part de la Cour, qui a supprimé un droit constitutionnel qu’elle avait auparavant institué. Désormais, le droit à l’avortement era déterminé par les États, à moins que le Congrès n’adopte une loi garantissant le droit fédéral à l’avortement.

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page