Monde

Soudan du Sud: la faim pousse les gens à manger des feuilles

Des villageois sud-soudanais en sont réduits à manger des feuilles d’arbres ou des semences pour tromper leur faim dans des régions où la famine n’a pourtant pas encore été déclarée, a rapporté lundi l’organisation Norwegian Refugee Council (NRC).


«Les communautés qui tentent de survivre à une crise alimentaire aiguë ont recours à des stratégies d’adaptation consistant à manger des aliments sauvages à peine comestibles», a déclaré dans un communiqué la directrice du NRC pour le Soudan du Sud, Rehana Zawa.

«Les feuilles au goût amer mangées par les familles, à qui nous avons parlé, proviennent de l’arbre de Lalop et ont une valeur nutritionnelle limitée. Quand les familles mangent ces feuilles et quasiment rien d’autre, la malnutrition fait son apparition rapidement», a poursuivi Zawar, de retour d’une mission près d’Aweil, dans l’ancien État de Bahr el Ghazal du Nord.

Le 20 février, le gouvernement sud-soudanais avait déclaré l’état de famine dans les comtés de Leer et de Mayendit dans l’ancien État d’Unité (Nord), les Nations Unies évaluant à 100.000 le nombre de personnes directement menacées.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page