Monde

Redoine Faïd, le braqueur en cavale aurait été aperçu mardi

Un centre commercial du Val-d’Oise en guise de tremplin dans sa cavale, c’est là-bas qu’aurait été aperçu Redoine Faïd. Un véhicule, habillé d’une fausse plaque d’immatriculation «et de possibles explosifs à l’intérieur, a été découvert mardi soir» dans le parking sous-terrain du Auchan MyPlace de Sarcelles, rapporte Le Parisien ce mercredi.

L’un des occupants ayant pris la fuite pourrait être Redoine Faïd, le braqueur en cavale. C’est à bord de cette fameuse Renault Laguna que les policiers «ont retrouvé un jeu de plaques d’immatriculation [….] ainsi que des détonateurs». D’après ces premiers éléments, les enquêteurs pensent avoir fait le lien avec la spectaculaire évasion du mis en cause.

Il est tout juste 18h00 hier au moment où une patrouille de gendarmerie remarque cette Laguna. Le conducteur ne coopère pas et «refuse d’obtempérer aux injonctions de s’arrêter des militaires». Prenant la fuite en direction de Sarcelles, c’est là que la voiture entre dans le parking et les deux occupants s’enfuient. Selon Le Parisien, «le braqueur récidiviste […] a été reconnu comme étant l’un des occupants de la voiture». L’enquête suit son cours pour confirmer ou infirmer ces éléments.

D’après la même source, les images de vidéosurveillance du parking ont été prises pour analyse par les enquêteurs de la PJ de Versailles. Elles exposent entre autres «la silhouette d’un homme qui serait celle de Redoine Faïd». «Faïd a été reconnu mais nous n’avons encore aucun lien matériel ce matin pour le confirmer», assure une source proche du dossier. Un signalement a toutefois été émis par les services de police ce mercredi matin.

À ce stade, le parquet de Paris en charge de l’enquête sur l’évasion de Redoine Faïd, n’a pas été saisi. Pour rappel, le braqueur écroué à la prison de Réau en Seine-et-Marne, a pu s’évader par hélicoptère le 1er juillet dernier, et depuis, il est en cavale.

Dossiers d’investissement : réduction de 45% de la paperasse à partir de 2023



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page