Monde

Ramaphosa remplace Zuma

Moins de 24 heures après la démission de Jacob Zuma, l’ancien président su-africain, Cyril Ramaphosa, chef du parti de l’ANC (Congré national africain) a été élu, aujourd’hui, président de l’Afrique du Sud. Le chef de l’ANC a réussi à obtenir la confiance et le vote du Parlement du pays. Il a promis de «ne pas décevoir le peuple». En effet, dans une allocution suite à son élection en tant que candidat unique, Ramaphosa a indiqué qu’il souhaite travailler avec tous les partis politiques dans un esprit d’«unité» et de «patriotisme».

Le nouveau chef d’État s’est engagé à combattre la corruption, un pied de nez à Jacob Zuma, qui a dû se retirer après avoir été mêlé à une affaire de corruption. Ramaphosa est allé plus loin et a accusé son prédécesseur, pourtant du même bord politique, de s’être englué dans des scandales politico-financiers à répétition depuis son arrivée au pouvoir en 2009.

Le nouveau président sud-africain devra étaler son programme d’action dans un discours sur l’état de la Nation qu’il prononcera vendredi au Parlement. L’ANC s’est félicité de l’élection de Ramaphosa à la tête du pays, le qualifiant d’«homme capable de conduire le pays avec intégrité».

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page