Monde

Qatar : Une loi autorisant les investisseurs étrangers à détenir des entreprises

Le Qatar a approuvé un projet de loi autorisant des investisseurs étrangers à détenir 100% des parts d’une entreprise afin notamment de stimuler les revenus non énergétiques, a déclaré jeudi le gouvernement.

Les investisseurs étrangers pourront posséder des compagnies dans presque tous les secteurs de l’économie, mais ils ne seront pas autorisés à acheter des biens immobiliers ou des franchises, a précisé le ministère de l’Économie et du commerce.

Pour investir dans les secteurs de la banque et de l’assurance, les étrangers devront obtenir un permis spécial du gouvernement. Jusqu’ici, les investisseurs étrangers pouvaient détenir jusqu’à 49% des sociétés cotées à la Bourse du Qatar, conformément à une loi adoptée en 2014.

Le nouveau projet de loi a été approuvé alors que le Qatar traverse une crise diplomatique depuis sept mois avec certains de ses voisins, dont l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, qui le boycottent en raison de son «soutien à des groupes terroristes». Doha rejette ces accusations.

La date d’entrée en vigueur du projet de loi n’a pas été précisée. Pour la troisième année consécutive, le Qatar aura un budget déficitaire en 2018 en raison de la baisse des prix du pétrole.

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page