Monde

Prière sous haute tension à Al-Qods ce vendredi

La police de l’occupant israélien a interdit vendredi aux hommes de moins de 50 ans l’accès à l’esplanade de la mosquée d’Al-Aqsa pour la prière d’Al-Jomoa, laissant craindre une nouvelle flambée de violences après deux semaines de tensions autour de ce lieu saint.


Cette mesure intervient au lendemain de heurts dans ce secteur ultra-sensible entre manifestants palestiniens et police israélienne qui ont fait une centaine de blessés.

L’esplanade de la mosquée d’Al-Aqsa avait été fermée le 14 juillet après une attaque meurtrière contre deux policiers israéliens et la police avait ensuite mis en place aux entrées du site des mesures de sécurité controversées, entraînant le boycott des fidèles musulmans.

Après l’annulation de ces mesures, hier jeudi, les autorités politiques et religieuses ont appelé les Palestiniens à retourner prier à Al-Aqsa, l’une des deux mosquées situées sur l’esplanade.

Mais peu après l’entrée sur l’esplanade de milliers de fidèles musulmans pour la prière de l’après-midi, des affrontements ont éclaté avec les forces de l’ordre israéliennes. Ces heurts, qui ont eu lieu aussi autour du site, ont fait une centaine de blessés selon le Croissant-rouge palestinien.

Ce vendredi, les fidèles ont été surpris par de nouvelles restrictions imposées par les forces israéliennes. En effet «seuls les hommes de plus de 50 ans et les femmes de tous âges sont autorisés et certaines rues autour de la vieille ville verront leur accès limité».

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page