Monde

Premier sommet des chefs d’Etat et de gouvernement. Le climat au coeur de la réflexion

 

L’Initiative duRoi Mohammed VI, de convoquer le 1er Sommet Africain de l’Action pour une Co émergence continentale en marge de la COP22 en novembre 2016, a été l’occasion au cours de laquelle les Chefs d’Etats africains ont décidé de créer trois commissions dédiées respectivement à la région du Sahel (présidée par la République du Niger), à la région du Bassin du Congo (présidée par la République du Congo) et aux Etats Insulaires (présidée par la République des Seychelles).


Dans la « Déclaration de Marrakech », les dirigeants africains ont réaffirmé leur volonté « de prendre en main le destin du continent, en parlant d’une seule voix et d’unir leurs forces dans la lutte contre le dérèglement climatique pour renforcer la résilience continentale ». Ce Sommet fut une réponse africaine aux défis climatiques, selon une approche systémique et inclusive partant des réalités et des particularités des sociétés et des écosystèmes africains, permettant ainsi de développer des solutions adaptées. L’Union Africaine a fait référence au « Premier Sommet africain de l’Action » (Décision 640 du 31/01/2017) et aux trois commissions créées (idem et Décision 669 de janvier 2018).

 Le Maroc ne s’est pas contenté du lancement de ces initiatives, il a, également, œuvré pour assurer leur concrétisation. Commission de la région du Bassin du Congo: La Commission Climat du Bassin du Congo (CCBC) : Le MoU de création du F2BC (Fonds Bleu pour le Bassin du Congo) a été signé le 9 mars 2017 à Oyo (Congo). Le Maroc est signataire de ce MoU. Ce Fonds vise à (i) Renforcer l’approche écosystémique de gestion intégrée du massif forestier et des eaux du Bassin du Congo ; (ii) Promouvoir « l’économie bleue » du Bassin du Congo, avec un principe de gestion communautaire et régionale ; (iii) Renforcer les économies durables de la région et offrir une alternative à la déforestation.

 Commission Climat pour la Région du Sahel : Depuis la COP 22, cette Commission a mis en place une équipe d’experts. Cette équipe a préparé un Plan d’Investissement Climat pour la Région du Sahel et son Programme Régional Prioritaire, qui est un outil d’opérationnalisation de la Vision portée par le Sommet Africain de l’Action. Il se veut une réponse spécifique et une vision partagée à long terme pour la résilience des populations et des écosystèmes de la Région du Sahel. III- ENJEUX : 1- L’enjeu stratégique prioritaire est que les commissions devraient accomplir le mandat qui leur a été confié par la Déclaration de Marrakech qui a sanctionné les travaux du Premier Sommet africain de l’Action en faveur d’une co-émergence continentale, tenu à Marrakech en novembre 2016, en marge de la Conférence Internationale sur le Changement Climatique (COP22).

En effet, il s’agit de réaliser l’objectif d’unir la voix du continent en vue d’améliorer la résilience des régions africaines face à l’impact des changements climatiques et promouvoir un modèle de développement inclusif et durable répondant aux aspirations légitimes des populations africaines et préservant les intérêts des générations futures. 2- Le Sommet des Chefs d’Etat de la Commission Climat pour le Sahel a pour objectif d’amorcer un mouvement visant la mise en place des structures de gouvernance. 3- L’atteinte des objectifs de la Déclaration de Marrakech passe, par ailleurs, par le lancement et l’opérationnalisation de la 3ème Commission Climat des Etats Insulaires.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page