Monde

Plus de 300 morts dans des inondations en Afrique du Sud

Le bilan des inondations qui ont frappé cette semaine les côtes est de l’Afrique du Sud a grimpé à 306 morts, ont annoncé mercredi les autorités locales. Le nombre de personnes tuées en raison des inondations qui ont dévasté la province du KwaZulu-Natal s’élève à 306, a déclaré un porte-parole du bureau sud-africain de gestion des catastrophes, alors qu’un précédent bilan faisait état de 259 morts.

Il s’agit des pires inondations jamais enregistrées en Afrique du Sud. En 2019, les pluies torrentielles avaient fait 70 morts et dévasté plusieurs villages dans la région qui s’étend le long de l’océan Indien. En 1995, 140 personnes avaient également été tuées dans des intempéries.

« Les ponts se sont effondrés. Les routes ont été abimées. Des gens sont morts. Notre peuple est blessé. C’est une catastrophe aux proportions énormes », a déclaré le président Cyril Ramaphosa qui s’est rendu auprès des familles endeuillées.

Selon le service météorologique sud-africain (SAWS) plus de 450 mm de pluies sont tombées dans certaines zones en 48 heures. Des spécialistes ont comparé le niveau des précipitations à celui « normalement associé aux cyclones ».

Les prévisions météo ont également mis en garde contre les pluies persistantes et les risques d’inondations localisées dans les prochains jours. « La plus grande inquiétude est le grand nombre de corps que nous trouvons. Nos morgues sont un peu sous pression, mais nous nous débrouillons », a déclaré à la presse le ministre provincial de la Santé, Nomagugu Simelane.

Les inondations ont causé des ravages et provoqué des dommages aux vies et aux infrastructures, affectant toutes les classes des zones rurales, des cantons aux propriétés de luxe. Des torrents ont détruit plusieurs ponts, submergé des voitures et effondré des maisons.

Les régions de l’est du pays le plus industrialisé du continent subissent ces dernières années le poids du changement climatique, souffrant d’inondations et de pluies torrentielles récurrentes et de plus en plus graves.

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page