Monde

Pays-Bas : un crime commis contre la liberté de la presse

Un journaliste néerlandais spécialisé dans les affaires criminelles se trouvait mercredi matin toujours à l’hôpital, grièvement blessé par balles la veille au soir à Amsterdam lors d’une attaque qui a choqué le pays entier et qui a été qualifiée de crime contre la liberté de la presse par le gouvernement et l’Union européenne. Selon les dernières informations officielles, le journaliste, Peter R. de Vries, très connu aux Pays-Bas, se battait pour rester en vie. Des rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, selon lesquelles il serait décédé, ont été qualifiées de «fausses» par l’hôpital où il a été admis.

«Il s’agit d’un crime contre le journalisme et d’une attaque contre nos valeurs de démocratie et d’État de droit. Nous continuerons sans relâche à défendre la liberté de la presse», a tweeté le président du Conseil européen Charles Michel.


«Les journalistes qui enquêtent sur les abus de pouvoir présumés ne sont pas une menace mais un atout pour nos démocraties et nos sociétés. Et nos pensées et notre solidarité vont au journaliste Peter de Vries», a renchérit la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, devant le Parlement européen. Peter R. de Vries, journaliste et présentateur de télévision âgé de 64 ans, est une personnalité connue aux Pays-Bas pour son rôle dans plusieurs affaires criminelles. Il a reçu plusieurs menaces de mort au cours de sa carrière. Suite au dernier drame, trois personnes ont été arrêtées.

Le Premier ministre ainsi que le ministre de la Justice et de la Sécurité Ferdinand Grapperhaus se sont rendus à l’Agence nationale pour la sécurité et le contre-terrorisme (NCTV) à La Haye dans la soirée pour «discuter» de l’affaire et des menaces qui pèsent sur la liberté de la presse aux Pays-Bas. Le dernier classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières place les Pays-Bas en 6e position sur 180 pays en 2021, derrière la Norvège, la Finlande, la Suède, le Danemark et le Costa Rica.

Sami Nemli avec agences / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page