Monde

Les États-Unis annulent 200 millions de dollars d’aide aux Palestiniens

C’est officiel, les États-Unis vont supprimer 200 millions de dollars d’aides qui étaient destinées aux Palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, a annoncé vendredi le département d’État, selon Reuters.

Ces fonds seront réaffectés à «des projets à haute priorité ailleurs», a indiqué un responsable du département d’État sans autre précision rapporte Reuters. Donald Trump a menacé à plusieurs reprises, notamment au forum de Davos en début d’année, de suspendre une grande partie de l’aide américaine aux Palestiniens en leur reprochant de ne pas vouloir négocier avec Israël.

«Nous avons entrepris un examen de l’aide américaine versée à l’Autorité palestinienne ainsi qu’en Cisjordanie et à Gaza pour nous assurer que ces fonds sont dépensés conformément aux intérêts nationaux des États-Unis et des contribuables américains», a déclaré le responsable du département d’État sous le sceau de l’anonymat. Et de poursuivre : «Suite à cet examen, et sur instruction du président (Trump), nous allons réorienter plus de 200 millions de dollars du Fonds de soutien économique pour l’année 2017 initialement affectés à des programmes en Cisjordanie et à Gaza.»

Interrogé sur le devenir de ces sommes, un autre responsable du département d’État, qui a lui aussi requis l’anonymat, a répondu : «Nous allons travailler avec le Congrès pour réaffecter ces fonds à d’autres priorités politiques.» Les dirigeants palestiniens ont suscité la colère de la Maison blanche parce qu’ils boycottent ses efforts de paix depuis que le président Donald Trump a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël et y a déplacé l’ambassade des États-Unis.

En effet, le statut de Jérusalem, qui abrite les lieux saints des trois grandes religions monothéistes, est l’un des principaux obstacles à la conclusion d’un accord de paix entre Israël et les Palestiniens. Pour justifier sa décision de supprimer les 200 millions d’aide, le département d’État a cité le fait que la bande de gaza soit contrôlée par les islamistes du Hamas. Les États-Unis et Israël considèrent le Hamas comme une organisation terroriste.

Pour rappel, les États-Unis avaient déjà annoncé en janvier qu’ils retiendraient 65 millions de dollars sur les 125 millions de dollars qu’ils prévoyaient d’envoyer à l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), qui est financé presque entièrement par des contributions volontaires d’États.

 

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page